Pop & Co, c’est du lundi au jeudi… et le vendredi, c’est Tubes & Co !

A l'occasion du centenaire de sa naissance, la Bibliothèque nationale de France consacre une exposition à Édith Piaf. A l'occasion de cette exposition, Rebecca Manzoni consacre un Pop & Co à Édith Piaf.

Et ça commence par un souvenir d’enfance :

« Dis maman, c’est qui la dame avec la moustache ?

- Tais-toi, c'est Édith Piaf ! »

Très tôt, la jeune Française – ou le jeune Français – comprend qu’il ne faut pas dire du mal de Piaf . Pourtant, elle en a plombé des après-midis à chanter que la vie, c’est pas de la tarte , à fond les manettes, dans le salon familial.

Et puis... découvrir un jour que l’univers de Piaf compte des loulous qui ont tatoué « Môman je t’aime » sur leur peau blême. Découvrir qu’il existe un point commun entre Piaf... et Elvis Presley . Au retour d’un séjour en Amérique, elle fait adapter un morceau écrit par Leiber et Stoller , les deux compositeurs des premiers tubes d’Elvis. Ça a donné "L’Homme à la moto ".Piaf, première chanteuse de rock’n’roll en France.Ma grand-mère est une rockeuse est le titre d’un album où sont repris des titres de Piaf et de Fréhel par Les Wampas , Étienne Daho ou Les Garçons Bouchers , qui revendiquent d’ailleurs l’héritage de ces chanteuses réalistes . Des rockeuses avant l’heure, parce qu’elles n’étaient pas dans les clous . Des femmes qui disaient d’un type qu’elles l’avaient dans la peau. Des femmes libres, qui aiment un homme le temps d’une nuit, sans même connaître son nom.

Edith Piaf
Edith Piaf © g49/Globe-ZUMA

Regarder une vidéo de Piaf en concert et sans le son, c’est voir une robe noire sur un fond noir. Le geste court. Une petite bonne femme presque immobile . Toute une mise en scène, qui créerait les conditions de l’intimité , de confidences qu’on murmurerait à l’oreille. Et puis, il y a néanmoins cette voix , qui contraste avec le dénuement de la mise en scène . Parce que cette femme est un chaman . La première à avoir fait entrer sa fureur de chanteuse de rues dans des salles chics comme le Carnegie Hall à New York.

C’est Piaf qui a inventé la fin du titre "L’Accordéoniste ", avec d’un coup, l’arrêt de la musique. Car si elle fut grande interprète, on a tendance à oublier qu’Édith Piaf a écrit 80 chansons . Il fut un temps où il fallait passer un examen écrit pour être reconnu-e auteur-e de chansons. Et c’est à cette seule condition qu’on était inscrit à la SACEM. Piaf y fut ainsi admise comme auteure et mélodiste . Mélodiste, pas compositrice ?

la suite à écouter...

►►► ALLER + LOIN | (ré)écouter La Marche de l'Histoire de Jean Lebrun consacrée à Édith Piaf

Evénement(s) lié(s)

Piaf

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.