Pop & Co, c’est du lundi au jeudi… et le vendredi, c’est Tubes & Co !

Il paraît qu’il est écolo. On dit qu’il aime les blondes. C’est surtout l’un des plus grands acteurs de sa génération. Leonardo DiCaprio vient de recevoir le troisième Golden Globe de sa carrière. L'anatomie de "Leo" est donc dans Pop & Co ce mercredi.

Zoom sur ses cernes, ses dents pourries et ses bagouses aux doigts. C’est ainsi que DiCaprio apparaît dans Django Unchained de Quentin Tarantino , sorti en France en 2013. Il y interprète son premier personnage de salaud . Cruel. Raciste. Violent. Et s’il y prononce des phrases comme : « Putains de menteurs de connards d’enfoirés qui me font perdre mon temps ! », il les dit sans crier, ni s'énerver. En version originale, cela donne :

« C’est l’une des rares scènes de l’histoire du cinéma où les insultes sont quasi-chantées plutôt que proférées. », écrit Florence Colombani . Tout l’intérêt d’une collection comme Anatomie d’un acteur est là : souligner l’inventivité d’un comédien immense , l’un des plus passionnants du moment. Un môme que l’on a vu vieillir à l’écran, apparu à la télévision à l’âge de 15 ans, dans la série Santa Barbara . Il faut bien faire ses débuts quelque part.

Florence Colombani - 'Leonardo DiCaprio' - Coll. Anatomie d'un acteur
Florence Colombani - 'Leonardo DiCaprio' - Coll. Anatomie d'un acteur © Éditions Cahiers du cinéma / Éditions Cahiers du cinéma

Pour Florence Colombani , DiCaprio, c’est Liz Taylor , en fait. Mais oui. Comme Liz, Leo est l’un des rares acteurs à avoir réussi la métamorphose de l’enfant-star à l’idole adulte . Les filmographies de Liz Taylor et Leonardo DiCaprio présentent des points communs. Comme par exemple le choix de faire des films à très gros budgets, mais avec un auteur : Cleopatra de Mankiewicz pour Liz, Titanic de James Cameron pour Leo.

«Je suis le roi du monde ! », crie-t-il. Car si l’on dit aujourd’hui que la meilleure sortie de tous les temps est assurée par Jurassic World , à ce jour, le plus grand succès de l’histoire du cinéma resteTitanic . Un film qui a valu à DiCaprio d’avoir son effigie dans des boules à neige et sa face sur des T-shirts. Et dire que nous avons chialé sur une histoire d’amour où DiCaprio croquait dans un oignon avant de rouler un patin, histoire de rigoler un peu. L’anecdote est dans le livre.

Mais au fond, la question centrale de l'ouvrage de la collection Anatomie d’un acteur consacré à Leonardo DiCaprio et conséquemment intitulé Leonardo DiCaprio , est : comment un jeune homme de 23 ans peut-il embrayer après un succès pareil ? La réponse tient notamment en deux mots : Martin Scorsese . Dès 1993, lorsque DeNiro joue le beau-père de DiCaprio dans le film Blessures Secrètes , il dit à son copain Scorsese : « Garde un œil sur le p'tit ». Et Martin a gardé un "œil sur le p’tit". Sur les six films qu’il réalise entre 2002 et 2013, cinq comptent DiCaprio à l’affiche. Cinq rôles qui l’ont définitivement débarrassé de son image d’angelot à la blonde chevelure avec bruits de vagues en fond et couchers de soleil à l’arrière-plan.

la suite à écouter...

Les liens

le twitter de Rebecca Manzoni

Les références

L'équipe

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.