Nekfeu vient de sortir un nouvel album intitulé 'Les Étoiles vagabondes'. Cette parution était accompagnée de la projection, dans 150 salles en France, d'un documentaire consacré à la genèse de cet opus, qui semble déjà battre tous les records. Pour cette double occasion, le jeune rappeur de 29 ans est dans Pop & Co.

En 2018, Nekfeu et sa bande se sont rendus à La Nouvelle-Orléans pour le plaisir inquiet de collaborer avec des musiciens de la ville : un percussionniste, rencontré au coin d’une rue, ou un musicien de jazz comme Troy Andrews, dit Trombone Shorty. La Nouvelle-Orléans, Tokyo, Los Angeles, Bruxelles... Les Étoiles vagabondes, nouvel album de Nekfeu, a été conçu dans toutes ces villes. C’est le disque d’un artiste qui cherche l’innocence et l’insouciance de ses débuts, quand Nekfeu insufflait vivacité et énergie fraîche au rap français, à l’aube des années 2010. Le rappeur veut retrouver cet état et puiser aux origines.

Diabi, fidèle directeur artistique de Nekfeu, a non seulement contribué à l’assemblage de toutes les pièces de l’album, mais il a aussi mis les points sur les i à la dizaine de gars qui a participé au disque et pour lesquels le matin commence souvent à 14 heures. On assiste à ces scènes dans un documentaire qui raconte la conception du disque. Le film était dans 150 salles, pour une projection unique, le soir de la publication des chansons. Dans ce film, Nekfeu déclare en voix off :

Je fais tellement de concerts que ma vie privée est devenue un entracte.

Quand l’une des traditions du rap était de mettre en scène des personnages avec un ego gonflé à l’hélium, Nekfeu fait partie de ceux qui adoptent la posture inverse. Le disque dévoile Ken Samaras, état civil de Nekfeu, petits-fils de Grec·que·s émigré·e·s à Paris et qui n’arrivait pas toujours à être un caïd. Nekfeu rappe : 

Ma future femme marchera avec un solidaire au bras. Au lieu d’un solitaire au doigt.

C’est moins ses positions féministes que sa défense des lesbiennes, gays, bi et trans qui ont provoqué des réactions violentes sur les réseaux sociaux. Une polémique écran de fumée, parce qu’en 2019, le rap viriliste n’en a plus pour longtemps. Il y a 4 ans, Nekfeu accordait une interview aux Inrockuptibles avec Virginie Despentes. Despentes lui disait :

Une fois que t’as du succès, c’est difficile d’en avoir rien à foutre. Il y a une légèreté qui se perd.

Legèreté perdue, mais avec ce troisième album solo, Nekfeu confirme les attentes, conciliées avec sa liberté.

  • Légende du visuel principal: 'Les Étoiles vagabondes', nouvel album de Nekfeu, a paru sur le label Polydor © Getty / Stefania D'Alessandro
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.