Ce jeudi 14 décembre, France Inter accueille un concert exceptionnel d'Orelsan, peu après la parution de 'La fête est finie', son troisième album solo. Quelques avant cet événement, 'Pop & Co' s'autorise à présenter de nouveau ce jeune homme de 35 ans et à décortiquer quelques uns de ses derniers titres.

Pour bon nombre de personnes, derrière le nom Orelsan se trouve non pas une discographie, mais une polémique de 2009 liée à une chanson intitulée "Sale Pute". Il y mettait en scène un personnage qui couvre la femme qui le trompe de menaces et d’une bordée d’insultes.  En 2011, il déclare au journal Le Monde

Ce personnage me dégoûte et j’essayais de montrer comment une pulsion peut transformer quelqu’un en monstre.

En 2016, à l’issue d’un procès, Orelsan est relaxé au nom du droit à la fiction.

Certains peuvent décider d’en rester là. D’autres peuvent choisir d’écouter le disque d’un homme de 35 ans qui raconte une époque où l’on réduit une personne ou un événement à 280 signes sur Twitter

Sur un morceau justement intitulé "Basique", il rappe :

Toutes les générations disent que celle d’après fait n’importe quoi. Cliché.

La génération d’Orelsan, dans le rap français, c’est la deuxième. Celle qui arrive après NTM et IAM. Une génération qui ne raconte pas les cités ou les quartiers. Parce qu’Orelsan, rappeur, ne prétend pas être autre chose que ce qu’il est : le fils d’un couple d’enseignants installés à Caen, avec Julien Clerc pour bande-son dans le monospace.

Stromae, Maître Gims ou le duo féminin Ibeyi figurent parmi les invité·e·s de cet album qui s’intitule La Fête est finie.

Ne surtout pas faire une musique cantonnée à un style, c’est l’idée. Le rap d’Orelsan mélange parlé et chanté. Musique électronique, bande-originale de manga, tandis que dans l’émission Boomerang, il livrait un morceau inédit sur l’instrumental d’une chanson de Colette Magny. 

la suite à écouter...

► CONCERT | Ce soir, Orelsan sera en concert (en direct et en public) sur France Inter

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.