Le collectif Inna de Yard propose 'The Soul of Jamaica', un album qui fait vivre la ferveur des voix et de la musique acoustique jamaïcaines. C'est la nouveauté de 'Pop & Co'.

« Inna de Yard », ça veut dire « dans la cour ». Parce que l’esprit de ce disque, c’est de renouer avec l’habitude des musiciens de Kingston, Jamaïque : faire le bœuf dans les arrière-cours entre deux sessions d’enregistrements. Certains morceaux laissent ainsi entendre les ambiances d'extérieur : sur la terrasse d’une maison, par exemple, dans les hauteurs de la ville. On y entend la nuit de Kingston, le son des grenouilles, les aboiements des chiens, très loin.

Faire le bœuf, selon cet album, c’est mettre en avant de grandes voix de la Jamaïque comme celle du trio The Viceroys.

Né dans les années 2000, Inna de Yard ouvre un nouveau chapitre de son histoire avec un collectif de musiciens qui fait la part belle aux vedettes plus ou moins oubliées des années 1960 et 1970. Si votre idée du reggae se résume à Bob Marley, le disque fait entendre des voix moins connues du grand public, mais tout aussi brillantes. Comme celle de Ken Boothe, 68 ans. Marcel en crochet blanc sur le dos et sueur au front ; du reggae avec une voix soul, comme celle d’un prêcheur d’église.

Le collectif Inna de Yard entretient plus l’idée de la transmission que celle de la nostalgie. On trouve en effet des musiciens de la génération mp3 sur ce disque, The Soul of Jamaïca. Le point commun entre tous ces hommes, c’est de mettre de côté synthétiseurs et sons électroniques au profit de l’acoustique.

Le reggae, ça n’est pas qu’une basse bien grasse et une batterie. C’est aussi une guitare sèche, un piano droit. Comme le prouve un morceau sur lequel on trouve également le flow de Steve Newland, "Signs of the Times".

Avec ses musiciens d’hier et d’aujourd’hui, le collectif Inna de Yard replace le reggae dans l’histoire de la musique noire.

la suite à écouter...

Ce printemps, le collectif Inna de Yard entame une série de concerts en France qui commence à L'Aéronef de Lille le 19 Avril. Ils joueront à la Philharmonie de Paris le 22 avril, dans le cadre de Jamaïca Jamaïca, une exposition dédiée aux musiques de La Jamaïque.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.