Le Sud-Africain Nakhane publie son nouvel album, 'You Will Not Die', ce 16 mars 2018. Le jeune chanteur et musicien, sensation des dernières Rencontres Trans Musicales de Rennes, interpelle par le lyrisme de sa voix soul et la richesse de ses arrangements.

Nakhane a 30 ans. Il appartient donc à une génération qui a grandi avec du hip-hop dans les oreilles. Mais ce n'est pas son cas. Ce garçon a plutôt été bercé par la communion de 60 voix, réunies dans une même pièce : la chorale d’église dans laquelle sa mère chantait. Sa mère lui disait :

Ne lance pas ta voix, ce n’est pas une balle ! Tu dois chanter en contrôlant ton souffle.

On entre ainsi dans You Will Not Die, le nouvel album de Nakhane,comme si l'on était invité à une liturgie : sur le premier morceau de cet album, "Violent Measures", la voix de Nakhane pointe comme une apparition. Une voix d’homme qui réconcilie la maîtrise et l’abandon.

Nakhane vient d’Afrique du Sud et il définit sa position dans la scène musicale de Johannesburg comme ceci : 

À Johannesburg, on entend encore plein d’artistes qui se forcent à faire de la musique acoustique pour avoir l’air authentique. Mais le son électro des clubs gays me semble plus vrai.

Le nouvel album de Nakhané est donc celui d’un homme qui a fréquenté assidûment la messe du dimanche matin, autant que la piste de danse des clubs, la nuit d’avant. Le clip de la chanson qui s’intitule "Clairvoyant" met en scène Nakhane en amant d’un homme, tantôt ardent, tantôt lassé. 

Son parcours de jeune homosexuel en Afrique du Sud, Nakhane l’a aussi écrit dans un premier roman (Piggy Boy’s Blues, éditions BlackBird Books, 2015, non édité en français, pour l'heure). L'homosexualité est également au cœur du film LesInitiés, de John Trengove, sorti en France en avril 2017, dans lequel il tient le premier rôle. 

Tout cela lui a valu menaces et insultes sur les réseaux sociaux. Nakhane rappelle qu’en Afrique du Sud, le mariage homosexuel est légal depuis 2006, soit sept ans avant la France. Mais c’est la musique, d’abord, qui lui a offert la liberté d’affirmer son identité, de convoquer Dieu, le désir et les Bacchanales dans un même texte.

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.