Douze ans après avoir touché le grand public avec 'The Greatest', l'Américaine Cat Power continue de creuser son sillon dans la pop indépendante de qualité. Son nouvel album s'intitule 'Wanderer'. Elle y raconte ses turpitudes autant qu'elle tend un miroir aux États-Unis d'aujourd'hui. 'Wanderer' est dans 'Pop & Co'.

Depuis le milieu des années 1990, Cat Power fait partie de celles et ceux qui incarnent l’indépendance artistique. Une Américaine qui n’obéit qu’à son instinct, incapable de céder aux exigences commerciales. Et voilà qu’en 2006, elle commettait un tube mondial et magnifique : "The Greatest".

Elle commence cette chanson par cette phrase : « Un jour, j’ai voulu être la meilleure. » Et la suite du texte est un avis de défaite.

Aujourd’hui, Cat Power assume un statut qu’elle n’aurait sans doute jamais imaginé elle-même : être un classique. Elle n’est pas devenue arrogante pour autant. Elle est confiante, sans jamais vous toiser. Pour ce nouveau disque, Wanderer, elle ne s’encombre pas de spectaculaire ; guitare et voix suffisent. Sa voix raconte une vie faite de vagabondages, de ruptures, de dérives. Une vie en lignes brisées. « La grande faucheuse », ce sont les mots, en français, qui ouvrent le morceau "Black".

Cat Power a 46 ans. Entre la fin de non-recevoir de sa maison de disques historique et l’arrivée d’une nouvelle génération d’artistes américains, elle dit avoir douté de sa place. Son nouveau disque raconte toutefois le contraire. Une femme qui a de l’aplomb et qui a tout pris en main : écriture, composition, production. L’album compte par exemple un duo avec Lana Del Rey, mais on la reconnaît à peine, Lana. Et Cat Power chante : 

Je suis une femme de paroles. Ma parole, c’est tout ce dont j’ai besoin et rien d’autre.

Cat Power a pris part au mouvement contestataire Occupy Wall Street qui dénonçait le capitalisme financier au début des années 2010. Aujourd’hui, elle choisit une berceuse pour évoquer de l’état de son pays, comme si elle consolait un sale gosse qui cumule les bêtises. Son goût pour le fric, les flingues, sous couvert d’une bonne conscience de pacotille.

la suite à écouter...

►►► Cat Power sera en concert Double Affiche avec Jean-Louis Murat le mercredi 24 octobre, au studio 105 de la Maison de la Radio. Les places sont épuisées mais le concert sera retransmis en direct sur l'antenne de France Inter de 20 heures à 22 heures.

Légende du visuel principal:
Cat Power présente son nouvel album 'Wanderer' au cours d'une soirée Double Affiche sur France Inter le 24 octobre, en direct et en public. © Eliot Lee Hazel
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.