“Freedom freedom !” s’exclame–t-elle. Aretha Franklin chante "Think" dans Tubes & Co au petit matin. Une chanson de l’année 1968 qui connut une deuxième naissance en 1980.

Aretha Franklin durant le show télévisé "Top of The Pops"
Aretha Franklin durant le show télévisé "Top of The Pops" © Getty / Ron Howard/Redferns

1980 : Aretha Franklin porte des mules en éponge  assorties à un tablier saumon plein de taches de graisse. Elle joue dans le film The Blues Brothers . Elle y est tenancière d’un modeste restau avec son bonhomme de mari et ce dernier lui dit : « Shut up woman!  », en français :« Ferme-la, femme !   » Sauf qu’on ne lui parle pas comme ça, à Aretha. Elle répond donc :  « Réfléchis un peu à ce que t’essaies de me faire, là, chéri ! »

En chanson, ça donne « Think  » 

La chanson fut éditée la première fois en 1968  et Aretha Franklin utilise la puissance de la soul  pour nous faire danser sur un morceau féministe . Elle s’inscrit ainsi dans la lignée des grandes chanteuses de blues du début du XXème siècle  comme Bessie Smith . Et elle ouvre la voie aux Beyoncé  du siècle à venir.

Comme la plupart des chanteurs noirs américains  des années 1960, Aretha Franklin a appris à chanter à l’église

Son père était pasteur baptiste  et elle partait avec lui en tournée d’évangélisation  dans tout le pays. On disait alors : 

Quand Aretha chante, elle tient Dieu par les poils du nez. 

« Think  », c’est l’histoire d’une femme qui a chanté le gospel  et qui n’en a pas moins les deux pieds dans le quotidien.

« Think  », c’est l’histoire d’une femme qui n’est pas une victime  et qui interpelle son bonhomme les poings sur les hanches. 

Le sens du jeu , un débit de malade  : Aretha Franklin fait entrer le rythme et les paroles en fusion . Il a d’ailleurs fallu tourner des dizaines et des dizaines de prises  pour cette scène des Blues Brothers .  Elle avait du mal à__ synchroniser le mouvement de ses lèvres avec  l’enregistrement de la chanson qui était diffusée sur le plateau. Parce  que ça va à toute berzingue… 

En 1968, Aretha Franklin est déjà une icône . Elle a 25 ans, elle a interprété « Respect  », une chanson qui est devenu l’hymne de la défense des Noirs Américains . Avec « Think », elle confirme son titre de Reine de la soul  avec une assurance magnifique. 

La voici, cette version de 1968 :  

la suite à écouter... 

Aller plus loin

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.