Julien Barbagallo est le batteur très talentueux de plusieurs groupes très chouettes. En solo, il avance sous son seul patronyme : Barbagallo. Il vient de signer un album intitulé 'Danse dans les ailleurs'. Didier Varrod le met à l'affiche de 'Pop & Co' ce mardi.

Ce matin, vous nous présentez les chansons de Barbagallo, batteur du légendaire groupe australien Tame Impala, Co fondateur du groupe Aquaserge mais aussi auteur compositeur pour lui-même, ce qu’il fait à nouveau pour son troisième album studio « danse dans les ailleurs »…

Oui, et il le fait de mieux en mieux. Julien Barbagallo est un étrange troubadour des temps modernes, sorte de paysan paysagiste de ses chansons, brulées par le soleil et la lumière, écloses dans le studio isolé où jadis Nino Ferrer imaginait ses propres échappés, qu’elles soient belles ou cauchemardesques. Cela s’appelle un conditionnement, immédiatement perceptible à l’écoute des chansons de Barbagallo. Une intro, un piano, oui on dirait le sud, et c’était quand même bien…

Extrait de « L’échappée » 

Puis la voix enchanteresse de Barbagallo pose ses mots naturalistes et mystiques à la fois. C’est un monde de songe dans lequel il faut apprendre à se perdre

Extrait de « l’échappée » 

Dans une interview pour l’hebdomadaire « les Inrockuptibles », Barbagallo a déclaré « je serai toujours plus inspiré par un paysage que par un visage. La nature est brute, sans ambiguïté́, sans mensonges »…

Et dans les textes de Barbagallo, on prend effectivement la mesure des grands espaces, la solitude d’un bol d’air pur, la splendeur d’une apparition d’un pauvre fou fatigué qui marche sur l’eau du lac bleu dans les Pyrénées, le miracle d’un sentier que l’on défriche à deux, ces nuits bleues d’où jaillissent des feux d’herbes trop sèches… C’est la confession d’un enfant de ce siècle, revenu de la domination citadine, pour donner à la condition humaine sa vérité transcendantale :

Nous sommes un frisson/ une apparition/ qui de part en part transperce le temps/ Nous ne sommes rien d’autre qu’une extase

Extrait de « Nous ne sommes rien » 

Vous parlez de l’auteur, mais Barbagallo c’est aussi un grand musicien multi instrumentiste…

Oui, être batteur de Tame Impala, musicien de stade donc, n’empêche pas d’avoir un rendez-vous avec soi-même ou presque. Barbagallo a donc enregistré lui-même tous les instruments de son disque. Puis a confronté sa propre matière artisanale à son ingénieur du son Angy Laperdrix. En résulte un disque qui fait serpenter ses mélodies, de mémoires ancestrales où folk et chant agricole se bousculent, jusque dans les illuminations d’une pop saturnienne et satorienne. 

Extrait de « l’offrande » 

Barbagallo est un musicien lyrique, mystique, en profonde communion avec les éléments, dont l’idéal politique est de faire du rêve un projet qui émancipe les peuples pour qu’ils deviennent aventuriers. Chanson : territoire de l’utopie. Barbagallo disciple d’Ésope qui pourrait dire "Qui chante pendant l'été danse pendant l'hiver"

Extrait de « Bouche sauvage » 

Barbagallo avec « danse ailleurs » franchit les murs de l’invisible et nous donne l’occasion de devenir avec lui, prophète de la joie. Un album utile

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.