Navigateur solitaire, Arthur H respire. De l'air, de l'espace, de l'oxygène ! Un grand bol d'air dans les grumeaux de sa voix charbon. C’est la voix mouillée de mister H soumise au yoga, cette voix mousseline de mineur de fond, comme un grand sexe ouvert qui découvre tout à coup l'ivresse de l'altitude et des sommets. Arthur H chante haut, très haut et ça donne ça.

Arthur H a donc fait le plein d'air. D'air et de lumière. Quelque chose qui ressemble à la quête du rayon vert qu'il essaye de capter sur chaque refrain. Car dans cet album il y a un parfum lunaire, dark side of the moon, tiroir-caisse pink floydien, mais ici la monnaie est rendue par la caissière du supermarché, une femme qui pleure, la ballade des clandestins, Arthur H en position planeur, ascendant amoureux incite au décollage.Arthur H a été cherché l'espace, l'air et la lumière à Montréal. Précisément la ville idéale entre l'Europe et l'Amérique. Sûrement l’envie d’échapper au spleen français mais aussi ce besoin de se coltiner au lâcher prise naturel des musiciens canadiens. Cela donne aussi l’occasion de créer un instant unique. Un pur moment d’abandon, une splendeur à deux voix mêlées avec le chanteur canadien Patrick Watson.Montréal pour le nouveau monde et Big Sur en Californie pour l’écriture. Sur les traces d'un fantasme poétique et mystique. À l'abri dans une cabane prêtée par un hippie né sous l'arc divin de la beat génération, Arthur H a confectionné son voyage intérieur vers la lumière. A l’image de l’anthropologue américain Carlos Castaneda Arthur H est devenu ce sorcier musical, défini par sa capacité à « bouger le point d'assemblage ».

L’album d’Arthur H sortira lundi. Il est d’ores et déjà disponible en précommande et en téléchargement légal au prix de 9€ 99.Les extraits du jour: "Navigateur solitaire" - "L’autre côté de la lune" - "l'aéroport de Los Angeles" - " Le tonnerre du cœur"

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.