Pour ce premier EP, le groupe Palatine, jeune quatuor parisien, semble inspiré par le folk-blues de l’Amérique du Grand Ouest.

Les chansons de Palatine sont des paysages, des couleurs sculptées dans des matières organiques, tantôt minérales, tantôt aquatiques. Tissé de mélancolies, de voyages où se sont les sirènes qui ouvrent la voix, les images apparaissent et le réel disparaît.

Les chansons de Palatine sont comme une invitation à partager pour chacun son petit coin de solitude. La voix de feu du compositeur et chanteur Vincent Ehrhart Devay trouble tous les mots qu’il transporte. C’est l’étincelle amoureuse qui embrase l’esprit au carrefour d’un imaginaire débridé.

Le nom du groupe Palatine s’est imposé sans mal. Le groupe voulait un nom féminin, qui puisse faire penser à la fois aux princesses, aux chapelles ou, qui sait, à une ville américaine autant que, peut être, à un singe africain.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.