En 2008, au festival anglais de Glastonbury, tous les musiciens sont dans l’ombre, sauf elle. Seule, sous la poursuite et les néons, face à 60 000 personnes, Yola chante "Unfinished Sympathy" de et avec Massive Attack. 11 ans plus tard, cette femme de 36 ans publie son premier album : "Walk Through Fire".

"Walk Through Fire", premier album de Yola, est produit par Dan Auerbach, membre du groupe The Black Keys
"Walk Through Fire", premier album de Yola, est produit par Dan Auerbach, membre du groupe The Black Keys © Alysse Gafkjen

Walk Through Fire est un bouquet de ballades et d’amour souvent déçues, où il fait pourtant plein soleil. Si prendre la route sans but précis est un classique, en littérature comme en musique, en 2019, Yola ravive le mythe.

Après avoir frayé avec Massive Attack, l’un des groupes phares des années 1990, Yola mènerait plutôt son disque à bord d’un engin comme une buick des sixties sur les routes de Nashville, Tennessee. Arpenter les terres du berceau de la country, elle n’y était pas destinée à priori. Yola a des origines ghanéennes, elle est née en Angleterre, à Bristol. Et elle trouve sa place, comme son style, dans les clubs de Nashville. Yolanda Quartey, dite Yola : santiags, yeux fardés et coupe afro.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Au cours d’une interview sur le magazine en ligne AllMusic, elle dit : 

Je fais partie de la dernière génération qui préférait faire le mur pour aller jouer dans les bars plutôt que de rester à la maison à triturer une Playstation toute la nuit.

L’histoire de Yola est celle d’une détermination. Faire de la musique, en douce d’abord. Se faire virer par sa mère, ensuite. Vivre dans la rue, après. Et réussir aujourd’hui un premier album magnifique qui réactualise une fusion musicale du début des années 1960, celle de la country et de la musique soul.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le disque est produit par un Américain qui s’appelle Dan Auerbach, moitié du groupe The Black Keys. Le banjo se mêle au clavecin et à des arrangements de pop symphonique. La voix de diva de Yola explose par gerbes

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.