Une compile des meilleurs titres du soulman américain qui avance sous le nom de Sunny & The Sunliners paraît ce vendredi 22 septembre : 'Mr. Brown Eyed Soul' est dans 'Pop & Co'.

Sunny Ozuna porte une veste en velours grenat, une chemise à jabot et une grosse chevalière à l’annulaire. Sunny Ozuna sort le grand jeu.

Mr. Brown Eyed Sould est une compilation de morceaux que Sunny a chantés entre 1966 et 1972. Pour la plupart, il les a enregistrés à San Antonio, au Texas. Des chansons d’amour roucoulées, lorsque le soleil rougeoie à l’horizon et que le taux d’humidité est à 90 %. Il chante :

Je t’aime tellement. Et toi aussi tu m’aimes. Alors notre jour viendra.

On peut alors se demander ce qu'il va se passer entre ces deux-là, quand « leur jour viendra » : si Sunny va se marier ou s’il va voir la Lumière, avec sa fiancée. C’est toute la magie des chansons d’amour de cette fin des années 1960. Dans l’Amérique puritaine, les paroles racontent un romantisme innocent et chaste : le garçon n’est pas là pour conclure, il cherche la femme de sa vie. Finalement, ce n’est pas le texte, mais l’orchestration des morceaux qui racontent les pulsions… et les montées d’hormones.

À l'entendre, on pourrait penser que Sunny Ozuna est afro-américain. Mais il est d’origine mexicaine. Comme tous les gamins latino de la fin des années 1960, ça n’est pas le folklore du Mexique que Sunny a dans l’oreille, mais le rock and roll et la soul du pays qui a accueilli sa famille.

Alors qu'aujourd'hui, il est question de construire un mur entre les États-Unis et le Mexique, Sunny Ozuna chante avec un pied de chaque côté de la frontière. Et la jeunesse de ces années-là se reconnaît dans cette musique multiculturelle.

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.