Le pionnier du rock‘n’roll Chuck Berry est mort ce samedi 18 mars à l'âge de 90 ans. 'Pop & Co' rend hommage à l'auteur de "Johnny B. Goode" et "Roll Over Beethoven".

Et, comme ce lundi 20 mars, la matinale de France inter retourne au lycée, cet hommage à Chuck Berry commence avec le morceau "School Days". Chuck y fait le récit d’une journée d’école, essentiellement passée… à attendre que ça se termine. Depuis l’annonce de la mort de Chuck Berry, on répète à raison que cet homme a inventé l’esthétique du rock’n’roll au milieu des années 1950. Mais on s’attarde moins sur ses paroles, son génie de la synthèse, sa façon de créer des images précises en trois ou quatre mots seulement. "School Days", c’est 2 minutes et 42 secondes pour raconter les cours, ou la cantine. Et, surtout, l’arrivée au café, au milieu de la chanson. Ce moment où Chuck chante :

Tu mets une pièce droit dans la fente du Jukebox pour entendre quelque chose de chaud.

Les chansons de Chuck Berry forment parmi les meilleures chroniques de l’Amérique des années 1950. Chuck Berry est noir et, en 1957, c’est lui qui chante le rêve américain... avec "Johnny B. Goode". L’histoire d’un gamin quasiment illettré qui rencontre la gloire parce qu’il joue de la guitare comme personne.

La grande période du répertoire de Chuck Berry dure une bonne dizaine d’années : de 1955 à 1964. Après, il est sur le déclin. Il a pas mal de soucis judiciaires, mais, surtout, une nouvelle génération arrive avec les Beatles et les Stones. Au lieu de déboulonner Chuck Berry, ces nouveaux groupes lui paient leur dette en reprenant ses chansons. Et même quand ces jeunots chantent des titres présentés comme inédits, l’influence de Chuck Berry est là.

la suite à écouter...

►►► ALLER + LOIN | (ré)écouter l'épisode de Tubes & Co consacré à "Johnny B. Goode" de Chuck Berry

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.