Didier Varrod présente ce mardi le premier album studio d'un artiste qui se fait appeler 'Octave Noire' : 'Néon' est à l'affiche de 'Pop & Co'.

Néon est un album constitué de neuf chansons. Neuf chansons d’un auteur-compositeur-interprète qui se revendique surtout comme un producteur. Et, dans le genre, le morceau qui ouvre l'album et qui s'intitule "Un nouveau monde" est une vraie leçon de production : une guitare, comme échappée d’une promesse de Melody Nelson, une rythmique un peu lourde et des effets électroniques pour asseoir le morceau. Puis c’est la voix qui va jouer sur la répétition : cinq phrases qui tournent en boucle, comme si les mots étaient samplés

Cela s’appelle commencer son disque par un sommet. Car il s’agit bien de cela. « Un nouveau monde » est une chanson puissante, qui laisse la part belle aux orchestrations et qui invite à penser qu’il est possible de réussir une chanson de plus de 5 minutes sur la fondation d’un crescendo harmonique qui s’achève dans une profusion lyrique et symphonique

L’ouïe avec l’Octave et la vue avec le noir. Parce qu’il croit en la synesthésie qui n’est autre que la correspondance entre les sens. Une octave, en musique, est un intervalle. Et Octave Noire a choisi d’habiter son intervalle de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Au niveau du temps comme de l’espace, le lyrisme ne lui fait pas peur. Bien au contraire, il joue avec, comme un contre-champ nécessaire à sa voix blanche et détimbrée.

la suite à écouter...

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.