Didier Varrod présente le sixième volume des compilations 'L'Esprit Inter', qui rassemblent le meilleur de la playlist maison. 'L'Esprit Inter 06', c'est deux CD soit 41 titres.

C’est donc l’instant « corporate » sur France Inter. Quatre minutes chrono pour vanter le meilleur de la musique de notre radio préférée.

Et pour tendre le bâton à toutes celles et tous ceux qui caricatureraient, voire moqueraient, le goût de France Inter pour ce que l'on a coutume d'appeler la "nouvelle chanson française", oui, Alex Beaupain et Vincent Delerm se succèdent pour fermer le ban du CD 1, sur lequel’on en trouve également d’autres comme Miossec, Benjamin Biolay et Philipe Katerine

Un track-listing conçu pour rassurer Alex Wizorek qui jadis s’était ému de leur absence sur un précédent volume, pointant là une ingratitude vis-à-vis de nos contributeurs. Mais L'Esprit Inter 06 ne peut se réduire à sa supposée compatibilité avec les tropismes attendus de la radio. En effet, pour ouvrir ce même volet, s’installe en première place, Tim Dup, 21 ans, au talent confondant, mélange subtil d’ultra-modernité et de classicisme, et qui fait de ce qu’il nomme l’infra-ordinaire une poésie ultime de l’instant.

Dans L'Esprit Inter 06, la pop française et internationale sont à nouveau séparées. Preuve que tout change et tout se transforme tout le temps dès lors que l’on parle de la façon dont on consomme aujourd’hui la musique. Un jour dans le monde en musique sur France Inter c’est à la fois le beat de la danse de Synapson, les guitares de The Kills et les explorations toujours altières de Radiohead.

Mais c’est aussi et surtout la splendeur du groove de Michael Kiwanuka.

L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.