Ce 22 novembre, tout au long de la journée, France Inter fait découvrir en avant-première des chansons de l'album posthume d'Alain Bashung, "En amont", à paraître le 23 novembre. Pop & Co ouvre le bal avec quatre extraits : "La Mariée des roseaux", "Le Beau Déluge", "Ma peau va te plaire" et "Montevideo".

Le premier réflexe pourrait être la méfiance. Avec la vague d’albums posthumes publiés cet automne, de Maurane à Johnny Hallyday, on pense d’abord au commerce d’une industrie, toujours prête à tirer profit d’un·e disparu·e. Sauf que ce disque lève les doutes très vite. S’il y a toujours une émotion brute à entendre la voix de quelqu’un qui n’est plus là, quand celle de Bashung surgit, le moment devient solennel dans l’instant. Pour la retenue et l’ardeur.

Alain Bashung a enregistré tous ces titres entre 2002 et 2008, année de la parution de son album ultime, Bleu pétrole. Ces morceaux en sont les premiers jalons. Ils n’existaient qu’à l’état de maquettes. La façon dont ils sont publiés aujourd’hui est dans le respect total de leur dépouillement. Un respect que l'on doit à la réalisatrice du disque, Édith Fambuena. Elle fut l’un des personnages clefs de l’aventure musicale qui a donné naissance à Fantaisie Militaire, l’un des albums les plus marquants de Bashung.

►►► ♪♫ - Ecoutez le nouvel album d'Alain Bashung en avant-première

Dans ce disque, elle choisit la sobriété pour raconter la dimension du bonhomme. Et ce rock français puissant et blessé que Bashung incarne aujourd’hui encore. Au fil d’une interview parue dans Les Inrockuptibles, Édith Fambuena livre l’un des souvenirs convoqués pour trouver la justesse de ses accompagnements. Elle dit : 

Un soir, j’ai eu cette vision d’Alain me racontant que le concert de Gene Vincent à la Mutualité avait changé sa vie à l’âge de 15 ans.

Avec le souvenir de ce récit, Édith Fambuena trouve un motif de guitare et, sur ce riff électrique, Alain Bashung devient une femme. Ce sera la chanson intitulée "Ma peau va te plaire", dont le texte est signé Joseph d’Anvers. Il est l’un des huit paroliers et compositeurs qui avaient œuvré pour Bashung, dont Dominique A, Daniel Darc, Doriand ou Arman Méliès.

la suite à écouter...

Légende du visuel principal:
Alain Bashung avait enregistré tous les titres de "En amont" entre 2002 et 2008. © DR
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.