Arrêtez tout ! “Crazy in Love” est dans Tubes & Co ! Le premier single du premier album solo de Beyoncé (sans ses comparses de Destiny's Child), auquel participe son amoureux de l'époque Jay-Z (devenu depuis son mari), passe à la moulinette de Rebecca Manzoni. Retour dans la bande-son de l'été 2003.

Comme son titre l'indique, "Crazy in Love" est une chanson d’amour. Mais quand on en écoute les premières secondes, elle peut sonner plutôt comme un combat de boxe.  En Monsieur Loyal, sur le ring, il y a le rappeur Jay-Z. Beyoncé, elle, arrive en débardeur. Dessous, ses seins sont libres. Campée sur ses talons, elle dit : 

You ready? (T’es prêt ?)

Mais, en réalité, ce n’est pas une question. C’est un défi. Comme si elle disait : « Ça va être la fête à ton matricule, mon bonhomme ! ». 

"Crazy in Love" est l’histoire d’une femme qui perd le contrôle d’elle-même parce qu’elle est obsédée par un type. Mais elle ne s’en plaint pas. Elle prend la liberté d’en jouir. Ce type la rend folle, mais elle en est fière. Ça décuple sa puissance.

Le morceau date de 2003. Beyoncé a alors 23 ans. Elle est la meneuse des Destiny’s Child, un groupe de filles qui a participé au féminisme pop des années 1990. En 2003, donc, elle décide de se lancer pour la première fois dans un album solo, qui s'intitulera Dangerously in Love. Quand elle rencontre Rich Harrison, le producteur de ce morceau, elle n’est pas convaincue par ce qu’il lui propose, parce qu’en 2003, commencer un morceau par des cuivres, elle juge que c’est démodé. Logique : pour "Crazy in Love", Rich Harrison s’appuie sur l’échantillon (sample) d’une chanson soul parue en 1970, intitulée "Are You My Woman? (Tell Me So)" et signée d’un groupe qui s’appelle The Chi-Lites.

Beyoncé n’a pas la formation des chanteuses soul de ces années-là, celles qui se sont formées dans des chœurs de gospel à l’église. Quand sa voix se détache au milieu des harmonies et du mille-feuilles vocal de "Crazy In Love", elle s’inspire plutôt de performances des divas de la pop des années 1990, telles Mariah Carey et Whitney Houston.

En résumé, "Crazy in Love" mélange la soul et le funk des seventies avec des vocalises venues des années 1990. Beyoncé n’a alors plus qu’à jouer avec la musique de son époque : le hip-hop. Pour ce morceau, elle invite donc son fiancé, Jay-Z. La légende raconte qu’il a écrit et posé son débit en deux heures seulement, au milieu de la nuit.

En ce début des années 2000, avec son mélange de rap, de soul et de pop, "Crazy in Love" fait partie des morceaux qui ont fixé les canons d’une nouvelle bande-son planétaire, que l’on appelle le R’n’B contemporain

la suite à écouter...

Légende du visuel principal:
Jay-Z et Beyoncé sur la scène des MTV Video Music Awards en 2003, année de parution du single "Crazy in Love", sur l'album "Dangerously in Love" © Getty / John Shearer/WireImage
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.