Le jeune groupe qui avance sous le nom de Bagarre publie son premier album 'Club 12345'. Un projet collectif qui nous emmène, une fois n'est pas coutume, en boîte de nuit et sur lequel l'insouciance blessée du Paris d'après les attentats côtoie sans complexe la masturbation féminine...

Les premiers mots de Club 12345, le premier album de Bagarre sont simplement ceux-ci :

Écoutez-moi.

Passés au filtre de Bagarre, ces mots prennent une couleur spécifique, celle des néons épileptiques et de la sueur au front. Et l'on comprend alors qu’avec Bagarre, il est rarement 7 heures 23. Toutes les scènes de ce disque se passent en effet au cœur de la nuit, quand on se dit que le petit matin n’existe pas. Le groupe a d'ailleurs commencé sur scène de cette façon : dans des clubs, vers deux heures du matin, pour des concerts comme des célébrations. Quand les mots deviennent des incantations. 

Le groupe Bagarre est constitué d'une fille et de quatre garçons. Ce sont cinq individus prêts à en découdre pour tenter le mariage entre un discours en français et une baston de rythmes qui vous fait lever les bras. Le groupe a publié ses premiers titres en 2014, un an avant la vague d’attentats que l’on connaît aujourd'hui encore. Pour eux, résister, ce serait alors faire plus de bruit, danser en se foutant des regards et des conventions. Sans poing levé. C'est ce que l'on entend notamment sur la chanson "Béton armé".

À l’heure où certains rêvent de convergence des luttes, Bagarre dit fonctionner comme une assemblée générale. Le groupe est une hydre à cinq têtes, sans leader désigné, qui pratique la démocratie participative. Le batteur peut passer au micro pour chanter. Au fond, c’est dans un groupe qui fait de la musique que l’utopie collective pourrait continuer de s’incarner. Le premier album de Bagarre s'intitule Club 12345. Ce club est ouvert à tous, puisque la devise de Bagarre est :

Le club, c’est vous. La musique est vôtre.

L’un n’a juré que par le punk, l’autre fut élevé au jazz, une autre encore a une formation classique et tous décrivent leur premier album comme ceci : 

Ce disque ressemble à la façon dont on écoute la musique.

À savoir : passer d’un genre à l’autre sans transition ni complexe, simplement en cliquant sur le bouton "Lecture". Électro, reggaeton, hip-hop, raï... c’est Bagarre.

la suite à écouter...

Légende du visuel principal:
Le collectif Bagarre sort son premier album, 'Club 12345', sur le label Entreprise © Flavien Prioreau
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.