Tout au long de cette semaine, les rediffusions des Pop And Co de Rebecca Manzoni permettent de revenir sur quelques disques qui ont marqué l’histoire de la musique. Et cette série commence avec Pet Sounds, album des Beach Boys, parus en 1966.

Pour beaucoup, les Beach Boys, c’est Barbra Ann, entre autres. Une fille tellement renversante, qu’elle en fait bégayer les garçons.

Barbara Ann leur prenait la main. Tandis qu’avec Betty Sue, ça ne colle pas bien. 

Avec des chansons comme ça, les Beach Boys ont d’abord incarné l’innocence et la joie d’une jeunesse californienne qui aime le surf, les virées en bagnoles et Barbra Ann.

Dès 1961, ils enchaînent des tubes merveilleux avec un chant inspiré des groupes de jazz vocaux, le tout posé sur fond de rock’n’roll. 

 Et ce serait la fête, sous le soleil, for ever. Mais fin 64, l’aîné et le génie des Beach Boys, Brian Wilson, est pris de crises de panique et de troubles mentaux. Il laisse les autres membres du groupe partir en tournée. 

Il s’enferme en studio, compose seul l’album Pet Sounds, soit une nouvelle grammaire pour la pop.Brian Wilson fait jouer les symphonies fantastiques qu’il a en tête...

La suite à écouter

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.