La bande originale du film "La la land", signée Justin Hurwitz, est à l'affiche de Pop and co ce matin.

Damien Chazelle et Ryan Gosling
Damien Chazelle et Ryan Gosling © SND / Allocine

Lui, veut ouvrir un club de jazz. Elle, se rêve comédienne. Et ils se rencontrent sous le ciel de Los Angeles.C’est la trame de La la land, une comédie musicale de Damien Chazelle qui sort en salles aujourd’hui.

On ne parle que de ça, mais voilà, il n’est pas si fréquent d’avoir le sourire tout de suite, dans la lumière bleutée d’un écran de cinéma.

Un embouteillage pour scène d’ouverture. Dans les voitures, chacun écoute sa musique. On passe de l’une à l’autre comme si on se baladait sur les ondes. Jusqu’à trouver la bonne chanson. Et une jeune femme ouvre sa portière. Elle se met à danser sur l’asphalte.

La bande originale de La la land est signée Justin Hurwit. Il avait déjà composé la musique des deux films précédents de Damien Chazelle.

Pour la partition de cette comédie musicale, il prolonge une tradition qui consiste à mélanger les bruits du quotidien à la musique : taper sur le capot de voiture pour imiter une grosse caisse. Utiliser un plongeon dans une piscine à la place d’un bruit de cymbale. Ou encore arrêter l’orchestre et terminer un morceau avec un mini – concert de klaxons.

S’il est effectivement peu probable, que dans les embouteillages de nos villes, chacun se mette à faire des saltos arrière par-dessus les capots, l’une des forces de La la land, c’est de nous faire croire que chanter, tout le monde peut le faire.

Parce que les morceaux sont interprétés par les acteurs eux – mêmes. Et Damien Chazelle a gardé les moments où tout n’est pas en place parfaitement. Où il y a une hésitation. Dont on se met à rire pour rattraper le coup.

La chanson"City of stars", qui a gagné le Golden Globe de la meilleure chanson est à l’image de l’histoire du film, elle passe de la gaieté à la mélancolie.

La bande originale deLa la land rend hommage au jazz. Le personnage principal du film ajouterait « au vrai jazz ».

Le vrai jazz, je ne sais pas bien ce que c’est, mais selon le personnage, c’est celui qu’on n’écoute presque plus sur les ondes. Celui de Thelonious Monk ou John Coltrane.

Ce jazz là, il veut qu’il soit encore d’aujourd’hui. Quand Emma Stone demande :

c’est pas trop nostalgique ? Tu crois que ça va plaire aux gens ?

Ryan lui répond :

Mais on les emmerde tous les gens

La bande originale de La la land ne révolutionne pas le genre de la musique de film. Mais au fond, rien de plus efficace qu’une valse pour faire danser deux amants dans un ciel plein d’étoiles.

Comme toutes les bonnes comédies musicales avant elle, La la land remet les chansons au cœur de nos vies quotidiennes. Le film nous rappelle qu’à l’écoute d’une chanson, le temps de 3 – 4 minutes, on peut ré – inventer sa vie.

Je ne vais pas vous dévoiler la fin. Juste vous dire, que Damien Chazelle réussit à vous mettre le cœur à l’envers, sans un dialogue, ni même un soupir, mais juste avec quelques notes au piano.

Pour aller + loin

La La Land, un film France Inter

La La Land, make Hollywood great again ?

La La Land, On aura tout vu du 21 janvier 2017

Damien Chazelle au micro de Laure Adler dans l'Heure Bleue du 19 janvier 2017

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.