La jeune Anglaise Jorja Smith fait parler d'elle depuis deux ans déjà. Alors qu'elle n'est âgée que de 20 ans, elle publie un premier album puissant intitulé 'Lost & Found'. 'Pop & Co' est consacré ce lundi matin à Jorja Smith, (pas si) petite protégée de Drake et Kendrick Lamar.

À son corps défendant, Jorja Smith a un parcours qui illustre le marketing contemporain : celui qui nous livre un conte de fées tout chaud, à l’ère des réseaux sociaux. On peut ainsi écrire : Il était une fois une jeune Anglaise de la banlieue de Birmingham, qui met en ligne une de ses chansons en se filmant dans l’escalier de son appartement. Quelques temps plus tard, Jorja Smith est adoubée par les dieux de l’industrie musicale. Aujourd’hui, ces dieux s’appellent notamment Kendrick Lamar et Drake. Dans la catégorie « recommandations », Jorja Smith cochait donc les bonnes cases. Tout a commencé en 2016 avec un morceau intitulé "Where Did I Go?".

En publiant régulièrement des chansons, Jorja Smith est rapidement devenue ce que la presse s'est empressée d'appeler « la nouvelle sensation soul anglaise ». Il faut prendre le temps de dépasser cette formule toute faite, de fouiller sur Internet et de regarder la performance de Jorja Smith dans un NPR Music Tiny Desk Concert, un concert de poche organisé par NPR, la radio publique états-unienne. Au milieu d’un capharnaüm de livres, de disques, de photos d'enfants et de tasses de café, des artistes viennent s’installer pour livrer leurs chansons sans artifices. Ce jour-là, Jorja Smith est assise sur un tabouret, entourée de 4 musiciens. Elle bouge peu, ne prend pas la peine de redresser ses épaules nues. Elle n'a pas besoin de mimer l’autorité, les musiciens la fixent de toute façon. Elle a 20 ans et la patronne, c’est elle.

C’est avec des tempos plus lents que Jorja Smith impose son style au mieux. Un rythme qui lui laisse le temps de lover sa voix altière. Jorja Smith ne nous murmure pas quelque chose à l’oreille. Entre nous et elle, il y aura toujours un peu de retenue et de distance. Et c’est ce qui nous fait tirer des langues de cocker.

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.