Le Théâtre Mogador, à Paris, rouvre ses portes avec la comédie musicale 'Grease'. C'est l'occasion pour Rebecca Manzoni de se pencher sur le film de 1978 et sa bande-originale.

Au moment de sa sortie en salles, Grease fut accueilli plutôt froidement par une bonne partie de la critique. Ce fut notamment le cas au Masque et la Plume sur France Inter, avec une intervention acide mémorable de Michel Ciment. Il est vrai que, dès le début, l’image du film ressemble à la pochette d’une compile des slows de l’été : un couple court sur une plage, leurs profils se dessinent en contre-jour et les mots d'amour qu'ils s'échangent dispensent de tout commentaire. On se croirait dans Hélène et les garçons.

Mais si Grease n’est pas un film d’auteur, c’est une bonne parodie des États-Unis d’antan. Le film tourne en dérision l’Amérique des années 1950, autant qu’il lui rend hommage. Le film sort en 1978, les États-Unis ont vécu le Vietnam, le Watergate. Grease est l’un des symptômes de la nostalgie, avec des chansons qui imitent le Doo Wop.

Au cinéma, cette nostalgie est mise en scène dès 1973 par Georges Lucas avec un film dédié à sa jeunesse qui s’intitulait American Graffiti. L’année suivante, c’est la série Happy Days, « les jours heureux », qui cartonne à la télé. En 1978, Grease répond à la même envie : ressusciter l’enthousiasme des années 1950.

Grease sort en salles un an après la mort d’Elvis Presley. Avec John Travolta, les gamins vont connaître Elvis par procuration. Travolta passe le film à imiter ses hoquets et ses mouvements de bassin. Vous aviez connu l’érotisme torride de "Love Me Tender" ? Vous aurez des ballades pas loin du pastiche dans Grease avec un Travolta qui en fait des caisses, accompagné de castagnettes, harpe et armada de violons. Travolta chanteur, c’est une diction à nulle autre pareille. Il n'y a, pour s'en rendre compte, qu'à écouter la chanson "Sandy".

En plus de séduire les adolescent·e·s, Grease convainc les parents. Travolta, nouvelle idole en clone d’Elvis, leur rappelle leur jeunesse.

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.