Nino Ferrer a disparu il y a 20 ans, en 1998. À cette occasion, un coffret hommage 'Et toujours en été...' par Barclay et une biographie 'Nino Ferrer un homme libre' signée Henry Chartier viennent de paraître. L'artiste, souvent incompris, est au programme de 'Pop & Co' ce lundi.

Nino Ferrer, disparu en 1998
Nino Ferrer, disparu en 1998 © Getty / Gamma-Rapho

L’histoire que je vais vous raconter n’est pas drôle. Ça fait trente ans que je cours après ce chien.

Déclare Nino Ferrer en 1995, avant d’expédier "Mirza", devant le public des Francofolies de La Rochelle.

Dans l’original, c’est lui qui joue de la basse électrique tandis que Bernard Estardy est à l'orgue.

"Mirza" est née d’une impro, inspirée de "La la la la la", un morceau de Stevie Wonder, qui avait douze ans à l’époque.

Je veux être noir.

Ferrer l’a dit en chanson. Il ajoutait en interview : 

Jamais je ne pourrai faire comme eux. Je n’ai pas le gosier pour ça.

Il fait entrer la langue française dans le rythm’n’blues par l'humour avec des chansons comme "Les Cornichons". Beaucoup ne retiennent d'abord que la rigolade et le groove. Avant de découvrir Talons Aiguilles de Pedro Almodóvar. Sur l’écran, un homme en minijupe, mime une chanson, interprétée par Luz Cazal.

"Un año de amor", est la version espagnole d’une des toutes premières chansons écrites par Nino Ferrer. "Un an d’amour, c’est irréparable" est son titre original. L'artiste y chante le chagrin d’une rupture avec ces mots :  

Je me souviens d’un an d’amour. Les matins indolents. Les vacances et le vent.

On est en 1963 et son style est déjà là. Une poésie à la beauté simple, qui lui fera écrire aussi : 

Il y a du linge étendu sur la terrasse. Et c’est joli.

Dès le début, Nino Ferrer écrit des chansons qui vous mettent le regard dans le vide et des papillons dans l’estomac.

Dans la biographie qu’il lui consacre, Henry Chartier raconte que "La Rua Madureira", fut composée sur le tournage d’un film avec le comédien et musicien Daniel Berretta. Berretta joue de la bossa dans son coin et Nino Ferrer veut apprendre. Servi par des arrangements magnifiques, Nino Ferrer fait le récit d’un amour fracassé. La fiancée meurt dans un avion qui s’écrase.

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.