À l'occasion de la matinale spéciale avec Benoît Hamon et suite à la parution de l'ouvrage 'Contrôle - Comment s'inventa l'art de la manipulation sonore', 'Pop & Co' va au boulot.

Ouvriers jouant de l'harmonica, sur les poutrelles du 22e étage du Murray Hill Building à New York, autour de 1930
Ouvriers jouant de l'harmonica, sur les poutrelles du 22e étage du Murray Hill Building à New York, autour de 1930 © Getty / Hulton Archive

Dans l'un des chapitres du livre Contrôle - Comment s’inventa l’art de la manipulation sonore, la chercheuse Juliette Volcler explique que la musique au travail, ce sont d’abord les travailleurs qui la chantent. Des chansons pour se donner du courage, pour dénoncer l’esclavage ou la dureté du labeur. Il en reste des traces dans les enregistrements d’un Américain qui s’appelait Alan Lomax. En 1948, Lomax enregistre la voix des prisonniers d’un pénitencier du Mississippi pendant les travaux forcés. On les entend chanter au rythme de leurs coups de hache.

Dans son livre, Contrôle - Comment s’inventa l'art de la manipulation sonore, Juliette Volcler explique qu’avec la Révolution industrielle, le vacarme des machines réduit les ouvriers au silence. Les patrons d’usines se mettent alors à équiper les ateliers de haut-parleurs, appliquant une théorie selon laquelle une musique adaptée augmenterait les cadences. Dès 1940, pour soutenir l’effort de guerre, la BBC fournit un programme intitulé Music While You Work, « La musique en travaillant », pour les ateliers d’usines.

Le producteur de ce programme radiophonique prodiguait même les conseils suivants aux contremaîtres :

Ne passez pas de morceaux méconnus, c’est terriblement perturbant. Les travailleurs veulent quelque chose de familier. S’ils fredonnent à l’unisson, c’est encore mieux.

En 2017, être productif au boulot reste un enjeu d’actualité. Concentration optimisée, le tout dans la détente, c’est l’argument avancé par la plate-forme d’écoute Spotify, pour promouvoir une liste de morceaux – on dit une playlist – intitulée « Travailler en musique ». Avec 145 000 abonnés, cette playlist est l’une des plus populaires. Et, parmi la centaine de chansons choisies par l’équipe de Spotify France, une seule est en français.

la suite à écouter...

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.