Suite à la parution du livre 'Bossa Nova - La Grande Aventure du Brésil', 'Pop & Co' raconte l'histoire de ce genre musical qui a fait rayonner la culture brésilienne dans le monde

Et l’acte de naissance de la bossanova, c’est un 78 tours. Parce que l’on est en 1958. Le morceau s’intitule "Chega de Saudade". À RiodeJaneiro, c’est l’été. Les marchands vendent le disque en se demandant pourquoi on enregistre un chanteur enrhumé.

Le chanteur, c’est João Gilberto. Il a 27 ans et il est à la guitare. En une minute et 54 secondes, le temps que dure cette chanson, João Gilberto va changer pour toujours les canons de l’interprétation. Depuis lui, un bon chanteur ou une bonne chanteuse, ça ne veut plus forcément dire puissancevocale et trémolos. Depuis lui, un grand interprète, sera aussi quelqu’un qui vous parle à l’oreille. Même s’il y a plein de monde, il vous embarque dans l’intimité d’une conversation à deux.

João Gilberto invente une façon de vivre la musique avec sa voix et son jeu de guitare, mais celui qui la compose, cette musique, c’est Antonio Carlos Jobim. Et si le texte de l'une des chansons les plus emblématiques de la bossa nova, "Desafinado", est écrit par Newton Mendosa, le poète emblématique du genre s'appelle Vinícius de Moraes.

En titrant son livre Bossa Nova - La Grande Aventure du Brésil, Jean-Paul Delfino rappelle à quel point ces trois-là Jobim, Moraes et Gilberto ont écrit la bande-son d’un pays qui prend son destin en main. Parce qu’en 1958, la bossa nova, c’est la musique d’un Brésilmoderne. Un Brésildémocratique. Le Président s’appelle Kubitschek, il fait construire des routes, des barrages hydrauliques. Jean-Paul Delfino raconte une scène où Kubitschek quitte le palais présidentiel la nuit, en chaussettes, pour ne pas faire de bruit. Il rejoint l’appartement de Vinícius de Moraes pour aller écouter de la bossa nova.

Et la musique de ce pays nouveau va partir à la conquête du monde. Ce qui implique de se produire aux États-Unis.

la suite à écouter...

Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.