L'artiste français Rémy Poncet avance depuis quelques années sous le pseudonyme de Chevalrex. Il publie ce printemps 'Anti slogan', un nouvel album chanté en français sur lequel les arrangements symphoniques côtoient les guitares électriques.

Chevalrex résume son parcours comme ceci :

Enfance dans la Drôme. 10 ans de football entre 5 et 15 ans. Rencontre avec la musique entre 10 et 12.

Le résultat est qu'à l'âge de 32 ans, Rémy Poncet a deux métiers : musicien et, pas footballeur, mais graphiste. En réalité, Rémy Poncet, dit Chevalrex fabrique des images, avec de la musique. Chacun peut se faire son film avec ses chansons. Elles ont la place pour de longues plages instrumentales. Pour ce nouveau disque, Chevalrex utilise un orchestre de cordes, comme dans les bonnes bandes-originales de cinéma.

Ce nouvel album de Chevalrex s’intitule Anti slogan. Anti slogan, à une époque où l'on essaie de faire mouche en 140 caractères, où l'on cherche la punchline, la formule qui va bien et que tout le monde retient. Anti slogan ne nous fait pas la morale pour autant : c’est simplement un disque qui n'a que faire des formats.

Il faut quand même du panache pour n’obéir qu’à ses envies au milieu de l’industrie. Aujourd’hui, la tendance de la chanson française est d’intégrer les codes du rap, par exemple. Et, pourtant, dans sa chambrette, Chevalrex, fabrique des symphonies pop, ouvragées, avec la minutie d’un artisan d’horlogerie. Pas de frime. Des morceaux à la gaieté tranquille. Et toujours cette même voix qui n’en fait jamais des tonnes. Une voix claire, sobre, sur des mélodies que l’on fredonne comme des évidences.

Les chansons de Chevalrex réussissent le mélange entre le cinémascope, les grands espaces et un univers intimiste où il dit souvent « je ».

J’ai choisi d’être danseur, pour une vie pour une heure. Ce n’est pas important, je choisis le présent.

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.