Ce lundi matin, 'Pop & Co' écoute de la musique avec les yeux. À l'occasion de la mise en ligne du nouveau service YouTube Music, une plate-forme musicale par abonnement qui propose concerts et clips vidéos, Rebecca Manzoni propose une brève histoire du vidéoclip musical.

Le 1er août 1981 naissait MTV, première chaîne de télévision musicale. Cet événement consacre une révolution dans le monde de la pop. À partir de cet instant, la musique serait indissociable d’une vidéo. Le premier clip diffusé par MTV est quasiment un slogan pour la chaîne ; c’est une chanson des Buggles qui dit : 

Video Killed The Radio Star. (La vidéo a tué la star de la radio.)

Si le clip est avant tout un outil promotionnel, un homme va l’élever au rang d’œuvre d’art. En 1983, Michael Jackson tourne le clip de "Thriller", qui n’est plus simplement un clip mais un court-métrage de plus de 13 minutes. Thriller, le film,a les honneurs d’un cinéma de Los Angeles où il est présenté en avant-première. L’auteur du film ? John Landis, réalisateur des Blues Brothers. Son coût ? 900 000 dollars. À l’époque, c’est le clip le plus cher de l’histoire.

Au-delà de son enjeu commercial, le clip devient création et des collaborations se nouent, comme au cinéma. Les musiques des films d’Hitchcock étaient signées Bernard Herrmann ; pour Fellini, c’était Nino Rota. Dans le monde du vidéoclip, l’une des associations les plus passionnantes, c'est celle de Björk et de Michel Gondry. Tous deux parviennent à créer un univers sonore, autant que visuel. Ils travaillent ensemble pour plusieurs clips qui mettent en scène Isobel, un personnage récurrent, comme dans une série. Gondry invente une écriture inédite pour la musique à l’image. Par la suite, Gondry vidéaste deviendra cinéaste.

Sur Internet, et sur YouTube en première ligne, la vidéo est devenue le mode de consommation dominant dans l’écoute de la musique. Le Net consacre l’écoute avec des images. Dans ce domaine, le dernier événement en date, c’est la vidéo de "This Is America" de Childish Gambino.

Mis en ligne au tout début du mois de mai, "This Is America" est déjà un phénomène culturel et politique avec 186 millions de vues. C’est plus que la bande-annonce du nouvel opus de la saga Star Wars. "This Is America" est aussi un phénomène politique, parce que ses références visuelles pointent la violence, le racisme et la société du divertissement aux États-Unis.

la suite à écouter...

Le dernier numéro de Volume !, la revue des musique populaires, intitulé "Watching Music", est consacré aux cultures du clip musical.

Légende du visuel principal:
Aujourd'hui, plus de la moitié des gens qui écoutent de la musique en ligne le font sur une plate-forme vidéo. © Getty / bombuscreative
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.