'Go to school', le nouvel album des frères new-yorkais The Lemon Twigs est sorti le 24 août dernier. À quelques jours de la rentrée des classes, le Pop & Co de ce mercredi est consacré à la dernière création, sur fond de comédie musicale, des frères D'Addario.

Les Lemon Twigs ont composé un opéra rock, où Maman dit : 

C’est l’heure. Va réveiller le petit.

Alors Papa entre dans la chambre et déclare : 

Le petit déjeuner est prêt.

La scène pourrait sembler banale. Or, rien ne l’est avec les Lemon Twigs. L’histoire qu’ils mettent en musique est celle d’un couple qui a adopté un chimpanzé. Un jour, le chimpanzé veut aller à l’école. Il faut donc le réveiller.

Une bizarrerie pop-rock

En 2018, The Lemon Twigs ramènent de la bizarrerie et surtout du théâtre dans la pop. Avec levers de rideau, cœurs brisés, incendie et paroles chantées avec une emphase qu’on n’entendait plus.  

Brian et Michael D’Addario ont 21 et 19 ans et ils assument tout : le port de la chemise en satin rose, la coupe mulet avec mèches blondes sur la nuque, le refus des synthétiseurs, pour ce disque et l’enregistrement à l’ancienne. Il faut sans doute une bonne dose d’assurance pour concevoir un album qui se fout des tendances et ne ressemble à rien d’autre, en cet été 2018. Un état d’esprit que Michael et Brian résument en disant : 

On est juste relax. On ne s’interdit rien. 

Spontanéité du panache et compositions au cordeau, c’est l’équation de ce disque. Seize chansons, dont "Small Victories", qui s’imbriquent comme des poupées gigognes. 

Retour dans les années 1970

Les deux frères, Michael et Brian D’Addario revisitent une époque, où on collait les timbres avec la langue, où les téléphones avaient des fils. Ils font les poches de la bande son des années 1970 mais leurs choix et leurs télescopages n’appartiennent qu’à eux. 

la suite à écouter...

Légende du visuel principal:
Les frères Michael et Brian D'Addario forment The Lemon Twigs © Getty / Jim Bennett
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.