Souriez, c'est vendredi ! Le dernier 'Tubes & Co' de l'année 2017 est consacré au morceau "Heart of Glass" du groupe Blondie.

Blondie, c’était le nom du groupe. Mais ce groupe, c’était surtout elle : la chanteuse. Très vite, on sut qu’elle s’appelait Debbie Harry.  Debbie, pour Deborah, un diminutif qui la rendait familière. Sauf qu’avec ses dents de bébé requin et sa voix suraiguë, elle semblait irréelle, cette fille.

En 1979, il n'y a pas beaucoup de femmes dans le rock’n’roll. Et voilà que Debbie Harry déboule avec robes à bretelles, hauts-talons et lèvres rouges vermillon. Rock et ultra-féminine ? À l’époque, ça n’est pas crédible, il paraît, et Patti Smith, rockeuse en cheffe qui s’habille avec des chemises d’hommes, la traite même de salope. Dans un documentaire sorti en 2000 et qui retrace l’histoire du groupe Blondie, Debbie Harry explique : 

Dans le rock, les hommes avaient le droit de porter des pantalons très moulants, d’onduler des hanches sur scène, mais moi, parce que j’étais mignonne, on me le reprochait.

Mais Debbie assume et tient bon. Les pieds arrimés à ses mules et les poings sur les hanches. En 1979, elle a 34 ans. C’est une femme et elle ne va pas se gêner, bien décidée à en jouer.

Il y a dans la chanson un moment assez bref, où elle hulule, un peu lasse. On l'attend dès que le morceau commence et il n’arrive qu’à deux minutes et 39 secondes.

Debbie Harry participe à la composition des chansons, écrit les paroles. "Heart of Glass" signifie « cœur de verre ». L’histoire d’un amour déçu, où elle finit par qualifier le garçon de « casse-couilles ». Au magazine anglais Q, elle déclarait : 

J’en avais marre d’entendre des femmes chanter leurs blessures d’amour. Alors je me suis dit : « écoutez les filles : sachez qu’on est nombreuses à plaquer les mecs.

"Heart of Glass" de Blondie raconte aussi la philosophie d’un groupe qui envoie valser les chapelles musicales. Ils ont incarné le punk et voilà qu’ils trahissent en signant un tube disco. Mais ça, c’est aussi le New York de la fin des années 1970 : un bouillon de culture où toutes les musiques cohabitent : punk, rap, disco, rock, etc.

la suite à écouter...

Cet épisode de Tubes & Co a été diffusé pour la première fois dans la matinale du vendredi 31 mars 2017.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.