Depuis peu, Hanni El Khatib fait paraître en ligne régulièrement un nouvel EP de 3 chansons sous le titre 'Savage Times'. Comme s'il publiait un feuilleton musical.

À l'occasion de la parution du quatrième volume de cette série, Savage Times, Vol. 4, donc, Hanni El Khatib est à l'affiche de Pop & Co.

Parce qu'en ces temps de campagne présidentielle américaine, il y a plusieurs façons d’avoir des nouvelles des États-Unis. Suivre les comptes-rendus du débatTrump – Clinton. Et écouter la saga musicale de Hanni El Khatib. Il l'a intitulée Savage Times, "Temps Sauvages". Et il y fait la chronique d'un pays qui baigne dans la violence. Entre faits-divers et bavures policières.

La chanson "Gun Clap Hero", par exemple, évoque ceux qui portent des flingues. Des héros sans bravoure. Leur pouvoir ne repose que sur la peur. Sur ce texte, El Khatib déroule la bande-originale d'un filmnoir avec violons et guitare basse.

Depuis une dizaine de mois, la vie politique américaine est scandée par les déclarations tonitruantes de Donald Trump. Entre ses velléités d’interdire le territoire aux musulmans ou son projet de construire un mur entre les États-Unis et le Mexique. En mai, Hanni El Khatib, met en ligne le titre "Born Brown", qui signifie "Né marron". Hanni El Khatib est fils d'un Palestinien et d'une Philippine.

Et, s’il y a près de 50 ans, en 1968, James Brown chantait : “Say it loud: I'm black and I'm proud!”, soit “Dis-le fort : je suis noir et fier ! », en 2016, dans "Born Brown", Hanni El Khatib proclame haut et fort que sa mère est arrivée aux États-Unis en 1975, son père en 1977, et que lui est né en 1981. Il scande : “travailler, travailler pour survivre. Je suis né avec la peau marron”. "Born Brown" avec de l’électro et un hurlement punk.

Hanni El Khatib s’est fait connaître en 2011 avec un premier album où il puisait à la source du rock and roll. Celui des années 1950. Comme si ce fils d’immigrés avait grandi dans la mythologie de l’Amérique de ces années-là. Il débarquait avec sa belle gueule d’Elvis, le cheveu gominé et les bras tatoués. Cinq ans plus tard, Hanni El Khatib, 35 ans, revisite le blues.

Les morceaux de Savage Times, Volumes 1, 2, 3 et4 se laissent écouter gratuitement sur la page bandcamp d'Hanni El Khatib et sont disponibles en téléchargement légal sur les plates-formes habituelles. Un album, complet et physique, est annoncé pour le début de l'année 2017.

Les invités

L'équipe

Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.