Didier Varrod cette semaine nous fait découvrir en exclusivité les albums qui vont compter en ce début d’année 2015.

Aujourd’hui nous plongeons avec vous dans quelques extraits en avant première du nouvel album studio de Dominique A qui sortira le 16 mars prochain. Son titre ? « Eléor » qui aussi celui du premier extrait dévoilé sur les plateformes de streaming il y a quelques jours.

Extrait de « Eléor »

Douze chansons pour ce dixième album studio de Dominique A. Douze chansons frontales à l’image de la photo qui illustre ce nouvel opus. Un portrait en couleur, visage de Dominique A en gros plan, baigné par la douce et belle lumière de l’objectif de Richard Dumas. Cette lumière que Dominique A invoquait avec grâce sur son précédent disque qui l’avait porté vers les lueurs apaisantes d’un succès à la fois public et professionnel. Presque 3 ans plus tard, la lumière est toujours là, mais cette fois ci, elle ne propulse plus celui qui avait alors sûrement besoin de se sentir porté. La lumière aujourd’hui n’est plus seulement révélatrice. Elle est ondulatoire, elle polarise toutes les compositions du chanteur. Dans un environnement océanique, sensible et amoureux Dominique A fait passer la lumière comme une onde qui se propage sous la forme d'un rayonnement perpétuel. La lumière soigne et permet de dire ce qui ne se dit pas. Comment réinventer la chanson d’amour ? Vaste sujet auquel Dominique A s’attaque cette fois ci de front avec le courage de celui qui sait que les chansons qui restent sont aussi le territoire de la vérité. Dominique A n’a jamais été à proprement parlé « gainsbourien », mais il rejoint l’adage émotif des dessous chics de la chanson de rupture : la pudeur des sentiments maquillés outrageusement rouge sang

Extrait de « Au revoir mon amour »

Voix pleine, opaline et irisée, Dominique A trouble désormais tout ce qu’il chante. Les arrangements somptueux de cordes signés Renaud Lhoest ici trouvent une nouvelle vertu. Dans la pop, on les utilise souvent pour anesthésier, arrondir, et anoblir une profondeur recherchée. Avec Dominique A, au contraire, les cordes, elles sont là pour réveiller son chant profond, un chant de la terre qui se cogne à l’océan. Et qui questionne l’auteur en quête aussi d’une plastique picturale des mots toujours mouvante.

Extrait de « La douceur »

L’album de Dominique A sortira le 16 mars et on le retrouvera sur scène pour la première fois au Grand Rex à Paris en concert le 26 mai avant de se lancer dans une grande tournée.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.