Le duo d'Anglais qui se fait appeler Otzeki publie un nouveau mini-album de quatre titres. Son titre : 'Sun Is Rising'. Quelques jours après un passage remarquable au Festival des Inrockuptibles à Paris, Otzeki est dans les mirettes de 'Pop & Co', avec des extraits de ce disque, et même du précédent.

Derrière le nom d'Otzeki se cachent deux cousins. Ils appartiennent à la jeunesse britannique sonnée par le Brexit. Plutôt que de tirer du coup de massue reçu en 2017 des chansons rageuses, avec des messages qui ne prêcheraient que les convaincus, Otzeki propose une autre approche. Ainsi, les deux jeunes hommes commencent l’un de leurs morceaux en nous interpellant avec ces mots-ci : 

Comment peux-tu te cacher maintenant que le peuple a parlé ? Tu ne peux pas fuir.

L’époque n’est plus aux utopies ni à l’optimisme naïf. Que nous reste-t-il alors ? Un refrain lumineux qui dit simplement que le soleil se lève. Même sur des décombres.

Ces deux cousins s'appellent respectivement Mike Sharp, au chant et au texte, et Joel Roberts, aux claviers et aux arrangements. Comme ils ne vivent pas encore de leur musique, ils sont retournés vivre dans leur famille à Cambridge. Mais, avant cela, ils ont eu le temps d'écumer les clubs de Londres, avec la musique électronique pour bande-son. Les clubs, l’électro : des lieux et un genre associés à la fête, où les paroles des morceaux jouent rarement le premier rôle. Otzeki explore toutefois cette musique avec des mots qui comptent. Des textes qui évoquent l’impuissance et la culpabilité face au rejet de l’étranger, le désenchantement ou la solitude contemporaine. Tout cela, sous le clignotement des néons.

Mike Sharp et Joel Roberts racontent avoir commencé la musique dans leur dixième année, en jouant du blues au camping sur des guitares. C’est peut-être de ces débuts qu’ils gardent le sens des mélodies accrocheuses et le goût de fabriquer des chansons avec les moyens du bord.

La musique de club, passée dans l’alambic Otzeki, c’est un décor minimal : la voix de Mike Sharp comme ligne de crête et des motifs répétés à la guitare.

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.