Pour les 50 ans du disque, 'Pop and Co' propose une semaine spéciale dédiée à 'Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band'. Épisode 3 : les références à Sergent Pepper au cinéma.

Les Beatles présentent leur album "Sergent Pepper's Lonely Hearts Club Band" le 19 mai 1967
Les Beatles présentent leur album "Sergent Pepper's Lonely Hearts Club Band" le 19 mai 1967 © Getty / John Downing

Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band a 50 ans ce jeudi 1er juin 2017. Et Star Wars a fêté ses 40 ans au mois de mai.

Deux dingues qui habitent la Californie ont décidé de marier ces deux monuments de la culture populaire. Ils s’appellent Jude Kelley et DamAmrich. Ces deux-là ont entièrement rejoué l’album Sgt.Pepper's... et réécrit toutes les paroles pour raconter La Guerre des Étoiles. Parmi les titres de ce projet, on trouve Princess Leia’s Stolen Death Star Plans. Réécrire l’album entier avec des paroles qui entrent pile-poil dans les mesures est une entreprise inutile, donc magnifique. Et ça a pris 5 ans !

Organiser la rencontre entre l’album Sgt. Pepper's... et un autre succès de la culture populaire, c’est une idée qui est devenue un film en 1978. Le long-métrage s’intitule Sgt. Pepper’s Lonely Hearts ClubBand. À l’affiche, on trouve les Bee Gees qui reprennent des morceaux de l’album des Beatles. Avec leurs voix de dauphins, ils assurent par exemple les chœurs de Good Morning Good Morning. Les Beatles sont alors revus à la sauce disco avec des cuivres et des cymbales qui sonnent comme des rayons laser.

C’est Robert Stigwood, le producteur de La Fièvre du samedi soir qui est à l’origine de cette initiative. Robert s’est dit :

Sgt. Pepper's..., ça a été un carton. En 1978, les Bee Gees, c’est un carton aussi. Total : avec les deux, on va faire un carton au carré !

Sauf que pas tout. Le film est un flop et un nanar.

Heureusement, cette même année 1978, paraît un faux documentaire, réalisé par deux génies de l’humour anglais. Deux gars issus du collectif des Monty Python : EricIdle et le musicien Neil Innes. Il y est question d’un groupe fictif qui s’appelle The Rutles, parodie des Beatles.

La suite à écouter...

La chronique en vidéo

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.