Maud Nadal, que l'on a pu voir aux côtés de Moodoïd, officie en solo sous le pseudonyme de Halo Maud. Son premier album, 'Je suis une île' vient de paraître ; il est à l'affiche de 'Pop & Co' ce jeudi matin.

Pour les auditrices et auditeurs qui écoutent la matinale de France Inter dans leur lit, ce jeudi matin plus qu’un autre, Rebecca Manzoni, Nicolas Demorand et les "matinaliers" de la chaîne ont un conseil :  « Surtout, ne bougez pas ! » Parce que ce premier album s’installe dans ce moment d’entre-deux. Quand on n’a pas encore choisi entre réalité et rêve. Cette sensation tient beaucoup à la voix d'Halo Maud.

Ses textes racontent une femme en mouvement, en cavale, toujours sur le départ. À la fin d’une liste de chansons qu’on lui a demandé d’établir, elle cite "Errante du cœur", de Jeanne Moreau. Cela n’a rien d’un détail : dans ses chansons d’amour, Halo Maud prend la liberté de l’indécision. Avoir du désir et ne plus en avoir, dire oui et, d’autres fois, non. Dans la chanson "Wherever", le refrain est en anglais et le couplet en français. Tout le disque passe de l’un à l’autre.

Elle sculpte sa voix avec des échos, la passe à l’envers, comme si elle chantait en yaourt, la met en boucle dans des chœurs qui la démultiplient. Dans une interview accordée à Brain Magazine, Halo Maud confie avoir baigné dans la musique religieuse. Elle accompagnait les chants du dimanche matin à la guitare, parce que son père était pasteur. En conséquence, son album _Je suis une île_aborde des thèmes d’inspiration assez inédits dans la chanson française d’aujourd’hui. C'est le cas pour le titre "Baptism", qui raconte le souvenir de son baptême : un rite de passage religieux dont elle fait un récit laïc, celui d’une enfant qui devient une femme.

Halo Maud fut l’une des auteur·e·s du dernier album de Christophe. Elle fut aussi une voix ou une musicienne pour d’autres.

la suite à écouter...

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.