En mars 1974, Tom Jobim et la chanteuse Elis Regina enregistrent "Águas de Março". Tous les instruments épousent le débit de Jobim et Regina pour créer un tube intemporel. C'est le cycle d'une vie d'homme qui est raconté ici. Rebecca Manzoni vous dit tout sur cette chanson reprise par la suite par Georges Moustaki.

É pau, é pedra, é o fim do caminho
C'est un bâton, c'est une pierre, c'est le bout du chemin

É um resto de toco, é um pouco sozinho
C'est un reste de souche, c'est un peu solitaire

É um caco de vidro, é a vida, é o sol
C'est un éclat de verre, c'est la vie, le soleil

É a noite, é a morte, é um laço, é o anzol
C'est la nuit, c'est la mort, c'est un piège, un hameço

Pour plus d'infos sur l'émission c'est par ici.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.