Deux jours avant une journée spéciale que France Inter consacre à Philippe Katerine, 'Confessions', le nouvel album du Vendéen zazou, est à l'affiche de Pop N' Co. Au programme : des collages, des bébés pandas... et des pénis ! Une chronique accompagnée d'un nouvel épisode de la vidéo "Pop N Co, le Labo".

Cette chronique, tout comme Confessions, le nouvel album de Philippe Katerine, s'ouvre par une chanson intitulée "BB Panda". Qui d’autre que Katerine pour associer, dans une seule et même chanson, un panda, baptisé par la Première dame de France dans un zoo du Loir-et-Cher, des guitares qui évoquent l’Afrique de l’Ouest, le Président Macron lui-même et des champignons ?

Pour chanter le chaos dans lequel on vit, Philippe Katerine a trouvé la meilleure des solutions : c’est le collage. Le collage textuel, sonore... et sexuel, puisque le sexe est en effet l'un des sujets récurrents de cet album. Dès la pochette d’ailleurs, conçue par Théo Mercier et Erwan Fichou. C’est un portrait de Katerine sur fond rose layette avec de grandes oreilles et un pénis à la place du nez.

Un pénis, oui. Mais il existe bien d’autres façons de désigner le sexe masculin et s’y emploie, fidèle à son éthique : tout dire, détailler, explorer, dans une chanson. C'est le titre "KesKesséKçetruc ?", en duo avec Camille. À l'écoute de ce morceau, plusieurs réactions sont possibles chez l'auditeur et l'auditrice potentiel·le·s : des sourires, de la gêne et, peut-être un questionnement personnel : « Au fond, moi, comment je l’appelle ? » C’est la sainte trinité des chansons de Katerine : humour, malaise et réflexion.

Dans le dernier numéro des Inrockuptibles, encore en kiosque cette semaine, Katerine confie : 

Cet album mélange des sujets piochés dans les chaînes télévisées d’information en continu et mon journal intime de la crise de la cinquantaine.

Il en ressort des constats autant personnels que partagés.

Pour ce disque, qui s’intitule Confessions, Philippe Katerine retrouve le producteur Renaud Letang, déjà aux manettes de l’album Robots après tout. Si Katerine a invité, entre autres, Camille, Gérard Depardieu ou Angèle, c’est sa voix à lui que Renaud Letang a démultiplié le plus souvent, comme c'est le cas dans le titre "Stone avec toi".

Pour aller plus loin

Ce mardi 4 novembre paraît sur YouTube et les réseaux sociaux un nouvel épisode de la collection Pop N' Co, le Labo, entièrement dédié aux coulisses du morceau "Stone avec toi", avec une écoute, en exclusivité, des pistes séparées.

  • Légende du visuel principal: Philippe Katerine, 2019 / Cinq7 © Erwan Fichou & Theo Mercier
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.