Dans le cadre de la journée spéciale #ToutesFéministes, Tubes N' Co rend hommage à Janis Joplin, sa voix et son charisme, à travers la chanson "Ball and Chain". Chanson écrite à l'origine par Big Mama Thornton, "Ball and Chain" est le tournant qui fera de Janis Joplin une star internationale, puissante et incontestée.

Monterey, Californie, le 17 juin 1967. Bienvenue au premier grand festival rock de l’Histoire. Sur scène, une inconnue, venue du Texas, est la chanteuse du groupe californien Big Brother & The Holding Company. Elle a 24 ans.

Avec les publicités de cette fin des années 1960, la femme modèle en vigueur porte une gaine, se fait faire des indéfrisables et détient un pouvoir... essentiellement sur l’électroménager. La femme respectable est réservée. Là, au milieu, Janis Joplin envoie tout péter. Sa voix fait entrer sur scène les excès, la violence et le sexe d’une femme.

Dans son livre Good Booty - Corps et âme, Noirs et Blancs : amour et sexe dans la musique américaine, Ann Powers écrit : 

Janis Joplin a chanté le blues. Le blues parle des limites de l’existence. Elle en a fait un débordement permanent.

Janis Joplin interprète cette chanson en plein Summer Of Love, promesse d’une libération sexuelle. Or, on peut traduire ce titre "Ball and Chain", par « Le Boulet et La Chaîne ». C'est le récit d’une femme qui dit que l’amour d’un homme, et pour un homme, la met à terre. Le chant d’une souffrance et d’une révolte en même temps.

Janis Joplin a découvert la chanson dans un club de San Francisco par celle qui l’a écrite et créée. Elle était afro-américaine et s'appelait Big Mama Thornton.

Janis Joplin ne cessera de rendre hommage à Big Mama Thornton. Elle dit :

Les Noir·e·s ont le blues, parce qu’ils et elles n’ont droit à rien d’autre. Moi, je suis née dans la middle class blanche et je pouvais tout obtenir, mais j’avais dans les tripes quelque chose de plus fort. Les types qui ressentent ça prennent la route. Les filles, elles, se mettent à chanter.

Elle se met à chanter avec plusieurs voix à l’intérieur d’une seule et même chanson. Dans son livre Sur la route de Janis Joplin, Jeanne-Martine Vacher détaille toutes ces voix, que Joplin a acquises au fil de sa vie et des villes où elle a vécu : sa voix de soprane, qu’elle poussait enfant à l’église de Port Arthur, Texas, là où elle est née ; sa voix plus dure, liée à la folk music qu’elle interprète dans les bars d’Austin, ensuite ; et sa voix de rockeuse, qu’elle devient quand elle arrive à San Francisco. Une voix qui fait penser à ce que seront les interprètes de hard rock plus tard.

Le cinéaste D. A. Pennebaker a filmé Janis Joplin interprétant "Ball and Chain" à Monterey. Il savait que le moment était historique. Ce jour-là, Janis Joplin est née et elle ouvrait la voie à toutes celles qui, après elle, feront le choix du rock’n’roll.

Aller plus loin

  • Légende du visuel principal: C'est en interprétant "Ball and Chain" de Big Mama Thornton sur la scène du Monterey Pop Festival en 1967 que Janis Joplin passe dans la cour des grand·e·s © Getty / Ted Streshinsky Photographic Archive / Corbis
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.