Pendant le confinement, Rebecca Manzoni parle de musique depuis sa cuisine et demande par téléphone aux artistes de la "famille" France Inter ce qu'ils ou elles écoutent, quelles chansons leur font du bien et pourquoi. Ce jeudi, c'est la chanteuse, talentueuse et polyvalente, Aloïse Sauvage qui s'y colle.

Elle a beau lire plus qu'elle n'écoute de musique, Aloïse Sauvage a tout de même des prescriptions musicales de confinement qui font envie
Elle a beau lire plus qu'elle n'écoute de musique, Aloïse Sauvage a tout de même des prescriptions musicales de confinement qui font envie

Aloïse Sauvage était à l'affiche de Pop N' Co le jeudi 27 février dernier. C'était la veille de parution de son tout premier album, Dévorantes, et à peine moins de deux semaines après les Victoires de la Musique, pour lesquelles elle était nommée dans la catégorie Révélation scène. Rappeuse, parolière, actrice, danseuse, circassienne, Aloïse Sauvage semble être sur tous les fronts et ne jamais s'arrêter. Ce printemps, elle aurait d'ailleurs dû être en tournée. Seulement, comme la moitié de l'humanité, Aloïse Sauvage est en confinement. Elle en parle au téléphone avec Rebecca Manzoni.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits choisis

Aloïse Sauvage : « J'écoute de la musique, puisque j'en écoute tout le temps, mais j'en écoute beaucoup moins que ce que j'[aurais] imaginé. Je me fais pas mal au silence et je lis plus que je n'écoute de musique. »

Néanmoins, j'écoute de musique, [comme] Rema, un artiste nigérian que j'aime beaucoup.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Sinon je pense à deux [autres artistes]. La première, ce serait Diam's, avec "Si c'était le dernier". [...] Pour moi Diam's, quand elle rappe, elle ne triche pas. Je l'entends vraiment incarner ce qu'elle dit : la hargne, la haine, la colère... Il y a tout. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Le second, c'est "La Superbe" de Benjamin Biolay. Si je devais essayer de décrire la musique que j'aimerais faire, ce serait un petit peu "La Superbe" et "Si c'était le dernier" mélangés. [...] Quand j'ai écouté "La Superbe", ça m'a fait un déclic, oui, on peut le dire. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les choix d'Aloïse Sauvage

  • Rema, "Dumebi", 2019
  • Diam's, "Si c'était le dernier", 2009
  • Benjamin Biolay, "La Superbe", 2009
  • Mylène Farmer, "C'est une belle journée", 2002
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.