Pour la parution du coffret 'Le Monde instrumental d’Alain Goraguer – Jazz et musiques de films – 1956-1962' chez Frémeaux & Associés, Pop N' Co se penche sur la carrière de celui que Boris Vian surnommait Gogo, compositeur et orchestrateur de génie, qui a travaillé avec Gainsbourg, Ferrat... et le cinéma X.

Son nom est associé à Serge Gainsbourg, Jean Ferrat ou Brigitte Fontaine. Il s’appelle Alain Goraguer et ses talents d’arrangeur-orchestrateur ont façonné la chanson française pendant plus de 20 ans. Mais déjà avant de travailler sur le premier album de Serge Gainsbourg, Alain Goraguer a composé la musique d’une cinquantaine de chansons de Boris Vian. Ils étaient amis. C’est donc Vian qui signe le texte de présentation de Go... Go... Goraguer, premier album de ce jeune pianiste de jazz. Boris Vian écrit :

Il y a deux façons de faire courir Goraguer. Le mettre en présence d’un chien [...] ou lui indiquer un bon piano. Car il déteste tous les animaux, sauf cette bête noire que l’on fabrique chez Pleyel ou Steinway.

C’était l’année 1956 et assurance plus délicatesse, c’est Goraguer au piano. "British Soup" est l'un des deux titres de ce premier album qu'Alain Goraguer a composés lui-même.

Alain Goraguer a 26 ans quand on lui présente Serge Gainsbourg. Il va arranger et orchestrer ses quatre premiers albums (dont le tout premier, Du chant à la une !, a déjà été présenté dans cette chronique), plus le sixième. À eux deux, ils font avancer les noces du jazz et de la chanson, mais pas seulement. Il y a aussi l’amour de l’un et l’autre pour les musiques latines, que l'on peut entendre dans "L’Eau à la bouche", chanson que Gainsbourg écrit pour le film de Jacques Doniol-Valcroze, sorti en 1960. Goraguer ralentit le tempo d’un boléro cubain. Il étire l’introduction instrumentale sur 40 secondes, une hérésie quand on veut passer à la radio. La langueur du rythme créé par Goraguer et les mots de Gainsbourg sont une garantie pour l’érotisme.

Toute la bande-originale du film L’Eau à la bouche est co-composée par Gainsbourg et Goraguer. Mais Gainsbourg a tellement besoin de reconnaissance que Goraguer accepte de n’être mentionné que pour la direction d’orchestre. Le livret du coffret CD Le Monde instrumental d’Alain Goraguer – Jazz et musiques de films – 1956-1962 raconte un musicien généreux et discret qui se choisit plusieurs pseudonymes sans esprit de sérieux. Il s’est appelé Los Goragueros, mais aussi Laura Fontaine.

Le coffret couvre la période 1956 – 1962 et donne aussi envie d’écouter le Goraguer d’après, par exemple lorsqu'il signe la bande-originale de La Planète sauvage, un film d’animation de René Laloux et Roland Topor, sur grand écran en 1973. Goraguer signe alors un objet sonore non identifié qui brasse funk, électro et psychédélisme. Une B.-O. qui sera échantillonnée et réutilisée par des musiciens de hip-hop 25 ans plus tard.

L’œuvre de Goraguer, c’est le parcours d’un artiste brillant sans snobisme et c’est ce qui le rend encore plus attachant. Il a composé le fameux "Toutouyoutou", générique de Gym Tonic, émission d’aérobic de Véronique et Davina à la télévision, mais il a aussi écrit la bande-originale d’une trentaine de films pornographiques, par amitié pour Claude-Bernard Aubert, réalisateur de L’Affaire Dominici, mais aussi, sous le pseudonyme de Burd Tranbaree, des films Auto-stoppeuses en chaleur, La Grande mouille, Partie de chasse en Sologne ou encore La Rabatteuse, dont est issu un morceau intitulé "La Comtesse se dévergonde".

Pour aller plus loin

  • Onze des musiques de films X composées par Goraguer ont été éditées en vinyle sous le titre Alain Goraguer, Brigitte Lahaie - Le disque de culte. C’est devenu un objet de collection qui s’acquiert en ligne à partir de 173 euros.
  • Le coffret de 3 CD Le Monde instrumental d’Alain Goraguer – Jazz et musiques de films – 1956-1962 qui vient de paraître est d’un prix plus raisonnable : 24 euros. Il est édité par Frémeaux et Associés.
  • Le Gainsbook - En studio avec Serge Gainsbourg, sous la direction de Sébastien Merlet, a paru aux éditions Seghers le 17 octobre 2019.
  • Le double vinyle et le coffret de 3 CD qui l'accompagnent et qui s'intitulent En studio avec Serge Gainsbourg sont également disponibles. 
  • Légende du visuel principal: Le compositeur et arrangeur Alain Goraguer le 11 juin 2018 dans "Les coulisses de la création", Sacem © Capture d'écran/Youtube/Sacem
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.