Sorti en 1974, le titre « Gigi l’amoroso » est probablement la chanson de Dalida la plus célèbre au monde ! Dans sa chronique très éclectique, Rebecca Manzoni nous raconte les dessous de ce titre impérissable, qui fait pourtant plus de sept minutes, une longueur inhabituelle pour un « tube » .

Dalida sur scène en 1974, l'année où sa chanson "Gigi l'amoroso", véritable comédie italienne en chanson, devient un tube.
Dalida sur scène en 1974, l'année où sa chanson "Gigi l'amoroso", véritable comédie italienne en chanson, devient un tube. © AFP / Collection Christophel / Lecoeuvre Photothèque

(Cette émission est une nouvelle diffusion de celle du 06/05/2016)

Gigi l'Amoroso est autant une chanson qu'une petite pièce de théâtre. Au départ, le titre ne devait pas être gravé sur disque. Il avait été spécialement conçu pour conclure un récital. 

Celui que Dalida a donné à l’Olympia le 5 janvier 1974.

Et finalement, c’est un titre qu’elle a beaucoup interprété à la télévision. A l’époque, les émissions de variété vivaient leurs grandes heures. 

Ces émissions, conçues comme des spectacles en public, étaient un écrin idoine pour la mise en scène de chansons. 

Et puis en 74 la comédie italienne vit ses derniers feux au cinéma.

Et bien Gigi l'Amoroso, c'est un peu ça : un bout de comédie italienne en chanson, avec ses petits personnages. 

Parce que, rappelons-le : Gigi les rend dingues. Toutes.

La femme du boulanger, qui fermait sa boutique tous les mardis pour aller... La femme du notaire qui était une sainte et qui n'avait jamais tromper son mari auparavant. Et la veuve du colonel ! La veuve du colonel qui ne porta plus le deuil parce qu'il n'aimait pas le noir. Toutes, je vous dis !

Cette chanson permit à Dalida d'exploiter ses talents de danseuse et d'actrice : femme glamour glissée dans une robe bustier blanche signée Balmain, elle décrivait des cercles sur la scène et jouait de ses boucles rousses. 

Avec Gigi l'Amoroso, elle put interpréter dans tous les sens du terme, l'histoire de ce Gigi l'Amour qui va tenter sa chance à Hollywood. 

Les clichés sont convoqués pour évoquer l'Italie. Et pour ça, un son de mandoline est plus efficace que le bignou, on en convient. 

Or cette chanson fut composée par deux Arméniens, Paul & Lana Sebastian. Elle fut écrite par une égyptienne du nom de Michaële et interprétée par une autre égyptienne d'origine italienne. Richesse de la chanson française.

Gigi l'Amoroso fut d’ailleurs le plus grand succès mondial de Dalida, numéro un dans douze pays. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.