Il a fait du design sonore pour des sonneries de téléphone. Il a étudie la musicologie à l’université. Il a signé deux albums d'électro sous un autre pseudo. Après 'Néon', un premier album sous le nom d'Octave Noire, Patrick Moriceau est de retour avec 'Monolithe', un nouveau disque aussi dense que son titre.

Octave Noire est le nom qu’il s’est choisi lorsqu’il s’est décidé à devenir interprète, il y a trois ans. Dans le civil, il s’appelle Patrick Moriceau. Il a le parcours d’un musicien qui s’est construit en slalom et pas à pas. En 2017, Octave Noire s’était fait remarquer avec Néon, un premier album marqué par les recherches sonores de grands arrangeurs et compositeurs français. On citait Jean-Claude Vannier ou François de Roubaix. Il réussit à fusionner ses influences une nouvelle fois, en élargissant encore son horizon grâce à d’autres voix, qui se superposent à sa diction nette. Il y a Dominique A, la chanteuse Mesparrow ou le rappeur ARM. Le résultat est un album de chanson française parmi les plus riches du moment. Un album d’érudit qui fait bouger les hanches, avec pop, musique symphonique et, toujours, l’électronique pour allumer la mèche.

C’est la façon d’écrire d’Octave Noire, parfois associé à la plume de Frédéric Louis, qui permet d’accueillir toutes les musiques dans ses chansons. Ses textes ne sont pas des récits qui imposent un décor. Ils avancent par phrases courtes, comme des flashs. Sur le site Les Chroniques de Mandor, Octave Noire explique : 

C’est en écoutant la musique que je me pose la question de savoir ce qu’elle raconte. C’est elle qui me dit de quoi je vais parler.

La lumière des cordes qui imprime la rétine. La nonchalance d’une basse ronde. C’est le mot « Los Angeles » qui s’est imposé pour le titre de cette chanson. Los Angeles, nom générique de notre imaginaire pour la gloire ou la défaite. Avec la musique comme narration, les chansons d’Octave Noire pourraient être des bandes-originales de films.

Le morceau intitulé "L'Avalanche" évoque une rupture amoureuse. On projette l’ambiguïté de ce genre de moments sur les passages instrumentaux de la chanson : quitter quelqu’un, c’est à la fois le soulagement et le chaos.

  • Légende du visuel principal: 'Monolithe', le nouvel album d'Octave Noire, paraît le 14 février 2020 sur le label Yotanka © Fabien Tijou
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.