Le groupe britannique mené par Stuart Staples publie un nouvel album qui paraît le 15 novembre 2019. Son titre trompeur : 'No Treasure But Hope'. Une fois encore, c'est la promesse d'une intimité et d'une chaleur retrouvées, entre Tindersticks et celles et ceux qui les écoutent et qui les aiment, parfois depuis 25 ans.

Les Tindersticks publient des albums depuis 25 ans. Et, à chaque fois, y a le plaisir de retrouvailles avec des chansons qui diffusent une intimité : eux et nous, dans la pénombre. Avec No Treasure But Hope, leur nouvel album, l’intimité est toujours là, mais, pour plusieurs morceaux, la lumière a changé. Tindersticks : cinq musiciens qui vous emmènent dans les lueurs et la langueur de la Méditerranée, avec, toujours, la voix de Stuart Staples, en crooner qui vacille.

Comme d’habitude, Stuart Staples a composé la plupart des chansons et en a signé tous les textes. La chanson "Pinky in the Daylight", un slow, qu’il a écrit, est une déclaration d’amour absolu. Un amour sans « mais », comme il dit. Stuart Staples a 52 ans et, dans ce disque, il pose un genou à terre. L’humilité d’un homme devant ce qui reste de beauté, qui est et une joie et une souffrance, comme dirait l’autre.

La poésie de Stuart Staples s’arrête sur des moments fugaces : une femme qui détache ses cheveux, le réconfort d’une ritournelle, des larmes qui coulent. Des sensations d’abord minuscules qui deviennent de plus en plus amples. Ça commence comme une simple valse, dans un décor d’alcôve et, en l’espace de quelques minutes, on passe au cinémascope avec des arrangements somptueux, comme sur le morceau "Trees Fall".

Jusque-là, Tindersticks est un groupe associé au cinéma, celui de Claire Denis en particulier. Ils ont signé la bande-originale d’une demi-douzaine de ses films. Mais dans une belle interview accordée au magazine Magic du mois de novembre, Stuart Staples dit avoir voulu se débarrasser de tous les écrans, ceux des ordinateurs compris. Retrouver le plaisir de jouer ensemble, en live, pour capter la justesse du moment. Dans la chanson "For the Beauty", on entend une énumération qui sonne comme un manifeste : « ressentir, aimer, vivre, essayer, voire voler ».

Pour aller plus loin

No Treasure But Hope, nouvel album de Tindersticks, paraît le 15 novembre 2019.

La tournée française du groupe, après un passage par la Salle Pleyel, à Paris, le 31 janvier 2020, commencera le 27 février.

  • Légende du visuel principal: 'No Treasure But Hope', nouvel album de Tindersticks, paraît le 15 novembre 2019 sur le label Lucky Dog / City Slang © Richard Dumas & Suzanne Osborne
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.