Pour le septième épisode de cette série de confinement "Pop N' Corona", pour laquelle elle s'entretient au téléphone avec des artistes, Rebecca Manzoni recueille les confidences d'Eddy Mitchell et ses conseils musicaux pour garder le moral pendant cette période curieuse. Au programme : "Stardust", par Willie Nelson.

Pour sa prescription musicale de confinement dans Pop N' Co, Eddy Mitchell recommande le chanteur et guitariste de country américain Willie Nelson
Pour sa prescription musicale de confinement dans Pop N' Co, Eddy Mitchell recommande le chanteur et guitariste de country américain Willie Nelson © Roch Armando

Il « confine » à Paris. Il bouquine, il regarde des films, il écoute de la musique. Le grand Eddy Mitchell fait l'honneur à France Inter et à Rebecca Manzoni de partager ses coups de cœur musicaux, les titres qui lui font du bien, pendant cette période de confinement.

Extraits choisis

Eddy Mitchell : « J'avais découvert [la chanson "Stardust"] chantée par Nat King Cole, mais je la trouvais [...] un peu trop "sirop". Il y avait énormément de violons, un grand orchestre, etc. Je la trouvais un peu prétentieuse. C'est une chanson assez sophistiquée, au niveau des harmonies. [...] Willie Nelson [l'a] reprise et lui, il les a simplifiées, il en a même oublié, mais dans le bon sens. Ça devient une chanson simple. Très simple et très, très, jolie. »

[J'écris] toujours. [Mais] ça ne se passe pas bien. [...] J'ai des poubelles pleines, parce que je ne garde rien. Quand je ne suis pas content, ça va direct à la poubelle. Et, comme je suis rarement content, j'ai des belles poubelles.

« Je ne suis pas un poète. Je n'écris pas sans musique. Il me faut une musique et la musique m'inspire, me procure des images qui me persuadent d'écrire. »

« ["Le Cimetière des éléphants"] est une chanson qui a bien fini. Elle a failli être au panier. »

La programmation musicale et les choix d'Eddy Mitchell

  • Willie Nelson, "Stardust", 1978
  • Eddy Mitchell, "Le Cimetière des éléphants", 1982
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.