Le plus jeune des membres du collectif de hip-hop américain YBN, qui avance sous le nom de YBN Cordae, publie son premier album, intitulé “The Lost Boy”. C'est l'occasion pour lui de montrer qu'il sait parfaitement où il va et qu'il navigue avec assurance entre l'air du temps et la tradition du rap.

Pour se présenter, au printemps 2018, YBN Cordae posait son propre texte sur un classique du rap américain : le très célèbre "My Name Is" d'Eminem.

Son nom à lui, YBN Cordae, s’inspire de l’acronyme d’un collectif, YBN (Young Boss N*ggaz), auquel il ajoute son prénom, Cordae. En 1999, quand le tube d’Eminem paraissait, YBN Cordae avait 2 ans. Avec les nuances de son débit et la précision de son phrasé, il annonce que la relève est assurée.  

Dans le rap comme ailleurs, les anciens ont tendance à regarder les nouveaux venus avec condescendance. Du haut de ses 22 ans, YBN Cordae réussit à mettre les jeunes et les vieux d’accord. Parce qu’il démontre son aisance avec le son de sa génération, autant qu’avec la tradition. L’une des traditions du hip-hop justement, c’est de glisser des interludes entre les morceaux d’un album. YBN Cordae s'y plie et dédie ces interludes au gospel.

Jusqu’ici, l’histoire du rap américain était lié à des villes : New-York, Los Angeles, Atlanta. Grâce aux réseaux sociaux et aux jeux vidéo en ligne, le collectif YBN, dont YBN Cordae est issu, rassemble des musiciens qui viennent des quatre coins du pays. Il a vécu une enfance nomade dans la banlieue de Washington. Son premier album est la chronique d’une jeunesse afro-américaine des années 2010 : la vie dans un mobile-home, un quotidien écrasé par les organismes de crédits...

R'n'b, soul, jazz, trap, la palette des 15 titres de ce premier album, raconte l’érudition du garçon. Quincy Jones est crédité parmi les voix. OrelSan l’a invité à rapper sur l’un de ses morceaux. YBN Cordae incarne à la fois une nouvelle génération et un parcours classique. Parce que son histoire est celle d’une revanche, dont le rap est la clef. Cordae regarde son statut de « star en devenir » avec un mélange de fierté et d’ironie. Un jour, son beau-père lui a lancé :

Maintenant, t’as des problèmes de riches. 

Il en a fait le titre d'un morceau : "RNP", pour "Rich Nigga Problems", sur lequel il rappe à égalité avec Anderson .Paak, un collègue de Californie.

  • Légende du visuel principal: 'The Lost Boy', premier album de YBN Cordae, a paru en version numérique en juillet 2019 © DR
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.