Pour le dernier épisode d'une série de Pop N' Co dédiée aux musiques de films, Rebecca Manzoni s'attarde ce jeudi sur les bandes-originales composées par Lalo Schifrin. Quelques-unes des plus belles bandes-originales du cinéma américain ont en effet été composées par cet émigré argentin.

Lalo Schifrin est l'homme qui a écrit la bande-son du mâle des années 1970, étant le compositeur des bandes-originales de films comme 'Mannix' ou encore 'Mission impossible'
Lalo Schifrin est l'homme qui a écrit la bande-son du mâle des années 1970, étant le compositeur des bandes-originales de films comme 'Mannix' ou encore 'Mission impossible' © Getty / Brill / Ullstein Bild

Quelques unes des plus belles bandes originales du cinéma américain ont été composées par un émigré argentin. Un homme qui a écrit la bande son du mâle des années 70. Le dur, le vrai et toujours en costard. Le générique de Mannix c’est du jazz à 3 temps. Une valse à toute berzingue.

Nous sommes à la fin des années 60 et le monde s’accélère. Même le rythme des feuilletons télés : le montage de l’action y est de plus en plus rapide. Lalo Schifrin est celui qui va mettre cette excitation en musique.

Bruce Geller est le producteur de Mannix. C’est celui de Mission Impossible aussi. Pour l’écriture du générique de cette série - là, Bruce dit à Lalo : 

Invente-moi quelque chose qui soit déjà connu

Schifrin, répond à la commande avec une musique complexe qu’il décrit comme ceci :

Une partition pour des gens qui ont 5 jambes, dont certaines plus grandes que les autres.

Et déjà, vous sifflez la suite. Parce que la télé a permis à Schifrin d’entrer dans tous les foyers. D’offrir des chefs - d’œuvre musicaux à tous les publics. Le feuilleton impose une composition efficace, concise. Des thèmes qui impriment votre cerveau dans la seconde. Toute une jeunesse a grandi avec ça. 

C’est pour ça qu’on retrouve des extraits de_Mission Impossible_dans le hip - hop ou la pop des années 90.
C’est en ayant dans l’oreille Le Danube Theme de Mission Impossible qu’un groupe anglais du nom de Portishead réutilise dans l’un de ses tubes en 1994. 

D’une composition à l’autre, la marque de Schifrin, c’est le rythme d’abord.

La pulsation, comme fondation du morceau. La pulsation qui annonce que des hommes cool vont passer à l’action.

Il existe un coffret de 5 CD qui réunit les compositions de Schifrin. The Sound of Lalo Schifrin, c’est le titre. On y redécouvre cette bande originale de The Fox, une histoire d’amour à trois.

Dès ces papapapam, on visualise des jambes de femmes puisque ce thème est devenu celui d’une publicité pour collants. Lalo Schifrin ou la classe d’un homme dont vous avez la musique dans l’oreille, sans forcément le savoir.

...

Cette chronique a eu lieu pour la première fois en direct dans la matinale du lundi 14 novembre 2016.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.