Toute cette semaine, retrouvez les épisodes phares de Pop & Co. Aujourd'hui une chanson qui a fêté son demi-siècle cette année : "Comme d'habitude" de Claude François qui a su inspirer les plus grands de ce monde comme Frank Sinatra ou encore David Bowie.

Claude François, 1976
Claude François, 1976 © Getty / Erling MANDELMANN / Contributeur

Malgré le titre du morceau répété 29 fois en quatre minutes, c'est justement sa première phrase qui en fait la signature (je me lève et je te bouscule)

Je me lève et je te bouscule. La phrase est de Claude François, le reste est écrit par Gilles Thibaut et la musique composée par Jacques Revaux. 

Mais il y a un nom qu'on oublie dans cette histoire, c'est celui du musicien qui a signé les arrangements haute couture du morceau. "Comme d'habitude" fut enregistrée à Londres sous la baguette de David Whitaker, avec cordes somptueuses, pizzicati qui délestent l'histoire et Poupoupou qui consolent.

David Whittaker, arrangeur pour Gainsbourg ou Marianne Faithfull, met ici son talent d'orfèvre de la pop sixties au service de Cloclo. 

Vous le savez sans doute, Frank Sinatra donne un écho mondial à "Comme d'habitude", dans une adaptation signée du Canadien Paul Anka. Anka ne garde rien du texte initial, il écrit les paroles du point de vue de Sinatra, celui d'un crooner sur le déclin, mais qui a la fierté d'avoir vécu réussites et échecs à sa façon.

Mais avant, avant que Sinatra n'interpréta "my way", l'adaptation est confiée à un Anglais débutant, David Jones, plus connu sous le nom de David Bowie. 

Dans le document d'archives suivant, Bowie vérifie le rythme de son texte en posant sa voix sur l'original interprété par Claude François. Et quand on l'écoute faire, on a l'impression d'entrer dans sa chambre. C'était en 1969, il y a 50 ans.

[Son] Even A Fool Learns To Love, de David Bowie

L'adaptation Bowie s'intitule "Even Fools loves to Love". En français, ça donnerait même les imbéciles apprennent à aimer. Ce qui est en termes d'écriture ne nous met pas très loin de Francis Lalane. Bowie a les boules lorsqu'il découvre que l'adaptation ne lui a pas échu. Et c'est lui qui raconte la suite. 

"Après ça, j'ai écrit "life on mars" qui est une sorte de parodie de Sinatra, mais dans un style rock. "Life on mars", c'est "my way" mais à ma façon

- David Bowie

Avec "Comme d'habitude", Claude François a tenté d'être un crooner en vrai pour érotiser les foules. Mais il ne l'était pas. La décontraction, ce n'était pas son rayon. À la fin du morceau, il reprend ses habitudes de chanteur rythmique, comme s'il donnait des coups de talon sur chaque consonne. 

Dans son autobiographie, le compositeur Jacques Revaux commence l'histoire de "Comme d'habitude" par cette phrase "J'étais parti prendre mes quartiers d'été à Megève. À l'époque, je n'avais pas encore pensé à m'acheter un pied à terre. Depuis, Jacques a pu s'offrir plusieurs pied à terre savoyards !

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.