La chanteuse et musicienne danoise Agnes Obel vient de sortir un nouvel album intitulé 'Myopia'. Une fois encore, c'est un disque singulier, « inclassable ». Une fois encore, Agnes Obel fait fi des modes. Une fois encore, elle ose et expérimente. 'Myopia' est à l'affiche de Pop N' Co ce mardi.

Il y a des sons que l’on a du mal à identifier. Un frottement, qui pourrait être le râle d’un animal, des percussions qui sonnent comme le claquement de langue d’une bête affamée... Avec les chansons d’Agnes Obel, on ne sait jamais très bien si l'on s’y trouve au chaud ou si l'on doit flipper.

Myopia est le quatrième album d’Agnes Obel en 10 ans et elle a imposé un univers qui n’appartient qu’à elle. À son sujet, on parle souvent d’un « phénomène » et d’un « succès inexpliqué ». Parce que la musique de cette femme ignore les modes ou les tendances. Tandis que la plupart des disques s’ouvrent aujourd’hui à des participations multiples, Agnes Obel revendique l’isolement pour justement, se mettre à l’abri des influences. Elle dit : 

J’ai entièrement confiance en ma musique. Elle me permet d’échapper à ce que l’on attend de moi.

Le principe de ses enregistrements c’est l’autarcie : elle compose et écrit seule dans son home studio, installé à Berlin. Il n’y a que sa voix sur ce disque et elle y ajoute des effets. Pour devenir un ogre.. ou un ange. Cette voix, elle la déploie en nappes ou la démultiplie comme dans une galerie des glaces. 

J’aimerais tomber de sommeil. Souffle-moi un rêve aussi léger qu’une plume. Si seulement je pouvais tomber.

Dans "Broken Sleep", Agnes Obel évoque ses insomnies, les visions et les angoisses irraisonnées qui vont avec. Tous les titres de l’album composent un monde fantastique. Agnes Obel réussit à vous embarquer dans un univers aux contours flous, avec toute sa rigueur et sa maîtrise. Elle joue du piano, n’en utilise que quelques notes pour des ritournelles en motifs répétés qui ont un air de comptine. 

Elle publie son nouvel album sur le label Blue Note aux États-Unis et Deutsche Grammophon, en Europe. On associe la première maison au jazz et la seconde, à la musique classique. L’œuvre d’une femme impossible à ranger.

Myopia, « myopie », en français dans le texte, c’est le nouvel album d’Agnes Obel. Elle sera en concert le 19 mars à la Cité des Congrès de Nantes, à Anglet le 25 mars ou à la Philharmonie de Paris dans le cadre du festival Days Off le 30 juin.

  • Légende du visuel principal: 'Myopia', le nouvel album d'Agnes Obel, a paru, en Europe, sur le label de musique classique Deutsche Grammophon © Alex Flagstad
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.