L'actualité musicale, quoique ralentie, se poursuit avec la sortie de nouveaux albums en format numérique. Ce mardi, c'est 'For Their Love', nouveau disque du groupe américain Other Lives, mené par Jesse Tabish, que Rebecca Manzoni met à l'affiche de son Pop N' Co confiné.

'For Their Love', nouvel album d'Other Lives, a paru sur le label PIAS
'For Their Love', nouvel album d'Other Lives, a paru sur le label PIAS © Will Walle et Taylor Grey

Dans le contexte actuel, dès "Sound of Violence", la première chanson de For Their Love, nouvel album d'Other Lives, on remarque ces quelques vers :

Prends ton temps, perds pas la boule. Fais de la place pour la vie d’après.

Le chanteur s’appelle Jesse Tabish, il a fondé ce groupe, Other Lives, il y a une dizaine d’années et il présente ses chansons en disant que c’est de la musique de cow-boy. Alors, ce serait un cow-boy de soleil couchant, à la fois résigné et romantique. La beauté des chansons d’Other Lives, c’est le génie mélodique de Jesse Tabish et des arrangements somptueux.

Other Lives est né dans l’état de l’Oklahoma qui n’est pas vraiment un épicentre pour le rock indépendant américain et, même si leurs disques ont déjà reçu un bel écho en France, le groupe reste un secret trop bien gardé. For Their Love est le quatrième album d’Other Lives.

Il a été conçu dans une vieille maison que Jesse Tabish et sa femme ont rénovée et transformée en studio d’enregistrement. Cette maison a joué un rôle important dans l’écriture des morceaux, au point que c’est elle qui a été choisie pour la pochette de l’album. L’image du disque est donc une photo sépia d’une bâtisse en bois au beau milieu d’une forêt. Elle ressemble à un refuge autant qu’à une maison hantée, en accord avec l’atmosphère intime et inquiétante de toutes ces chansons.

Cette maison a aussi été un lieu de vie pour tous les membres du groupe Other Lives, entre repas, soirées au coin du feu et musique. Ces conditions ont servi la cohésion du groupe qui compte aussi Jonathon Mooney, Josh Onstott et Kim Tabish, la femme du chanteur. Ils et elle sont tou·te·s au service d’un même film, avec plans larges et travelling. Des chansons d’intérieur qui poussent les murs d’une baraque au fin fond de l’Oregon et, en ce printemps 2020, des chansons qui poussent les murs de toutes les maisons.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.