Yoann Lemoine, dit Woodkid, est auteur-compositeur-interprète et réalisateur. Reconnu dans le monde entier, il a réalisé des clips pour Katy Perry, Lana Del Rey ou encore Rihanna. Ce jeudi, toutefois, c'est d'un morceau de Michel Jonasz qu'il a choisi de parler à Rebecca Manzoni et aux auditeurs et auditrices d'Inter.

Le 24 avril dernier, Woodkid faisait paraître "Goliath", premier titre de son nouvel album à paraître en 2020
Le 24 avril dernier, Woodkid faisait paraître "Goliath", premier titre de son nouvel album à paraître en 2020 © DR

Woodkid a commencé à enregistrer son prochain et deuxième album en Angleterre, dans des studios mythiques : ceux d’Abbey Road. En raison de la pandémie de Covid-19, il a dû le terminer chez lui, dans le Nord de Paris, avec les moyens du bord. Le 24 avril dernier, grâce à une astucieuse installation à base de matelas, de couette et de placard, il était tout de même en mesure de faire paraître Goliath, premier titre de ce prochain disque qui sortira plus tard en 2020. 

Pour Woodkid, il s'agit d'une « _chanson d'amour_, suffisamment abstraite pour ouvrir à d'autres choses. On peut y voir une peur du défi économique qui arrive, la peur de l'extrême-droite qui me tétanise. C'est une chanson qui parle des idées d'échelles et des injustices de ces échelles. »

Woodkid a réalisé des clips pour Lana Del Rey, Rihanna ou Drake, publié un premier album électronique et symphonique avec des textes en anglais et, ce jeudi, pour le conseil musical de Pop N' Reco, il choisit une chanson en français, parue en 1975 : Les Vacances au bord de la mer, de Michel Jonasz

Des vies à double vitesse - Extraits choisis

Woodkid : « [La chanson "Les Vacances au bord de la mer" de Michel Jonasz] a un truc très particulier dans le contexte actuel : quelque chose sur l'idée de l'injustice sociale, l'idée qu'il y a des vies à double vitesse. »

Aujourd'hui, j'ai les moyens de faire à peu près toutes les choses dont je rêve, ce qui est une chance folle, mais ça n'a pas toujours été le cas. Cette chanson me rappelle un peu à l'ordre. [...] "N'oublie pas d'où tu viens".

Woodkid : « Je me suis rendu compte récemment que j'avais mal compris cette chanson. Je pensais que c'était une chanson qui parlait du fait qu'il allait au bord de la mer avec sa sœur, son père et sa mère, qu'ils n'avaient pas d'argent et qu'ils regardaient les gens qui en avaient. Mais, en fait, ce n'est pas ce qu'il dit, dans la chanson. Ce qu'il dit, c'est la phrase de fin : "C'était quand même beau." Il n'y avait pas besoin de ça pour que ça soit beau.  »

Qu'est-ce que c'est que grandir ? Est-ce que la croissance, c'est forcément une croissance d'argent ? Qu'est-ce que c'est que [...] le succès ? Est-ce que le succès, c'est de pouvoir être au bord de la mer avec sa famille [...] ou est-ce que c'est de gagner toujours plus d'argent ?

La programmation musicale et le choix de Woodkid

  • Michel Jonasz - _Les Vacances au bord de la mer (_1975)
  • Woodkid - _Goliath (_2020)
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.